AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

VI. LES ORGANISATIONS
avatar
PROCHAIN NIV. :
Vigil
ancient prothean IA ⊱ PNJ
0
0
— RENEGADE :
50 / 10050 / 100

— PARAGON :
50 / 10050 / 100

— XP : 90
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— CRÉDITS : 208

Posté Dim 25 Fév - 17:18
Administration
du forum

LES ORGANISATIONSles différentes organisations
Dans la saga Mass Effect, il y a beaucoup d'entreprises et d'organisations, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Ce sujet est ici afin de regrouper toutes ces dernières, vous permettant ainsi de savoir quelles organisations seraient susceptibles de piquer votre intérêt si vous souhaitiez faire un personnage original mais que vous n'avez aucune idée d'où le placer et quoi en faire.

Initiative Andromède
Fondée en 2176 et lancée en 2185, l'Initiative Andromède est un projet civil, rassemblant de multiples espèces, créé pour envoyer des scientifiques, explorateurs et colons coloniser la Galaxie Andromède. Grâce au soutien de puissants bienfaiteurs, le programme a pris de l'importance depuis son lancement. L'objectif ultime de l'Initiative est de s'installer définitivement dans la galaxie visiblement riche en ressources d'Andromède et de créer une route sûre entre Andromède et la Voix lactée.
Cinq Arches ont été construites pour ce périple, équipées de chambres de cryostase pour que les passagers puissent dormir pendant leur voyage de 600 ans. Le fondateur du projet, Jien Garson, se trouve à bord du Nexus, le vaisseau principal de l'expédition. Les quatre autres Arches contiennent chacune une espèce différente. La plupart des humains sont à bord de l'Arche Hypérion. Chaque Arche a son propre Pionnier, qui sert à la fois d'explorateur, de soldat et de guide pour la mission qui consiste à trouver un nouveau foyer pour l'humanité. Le Pionnier assigné à l'Hypérion est Alec Ryder.

Si les scanners longue portée de l'Initiative Andromeda ont identifié plusieurs planètes potentiellement habitables dans le secteur Héléus (un amas stellaire de la Galaxie Andromède), le risque d'être confronté à des conditions planétaires hostiles persiste. La mission des Pionniers et de leurs équipes est d'explorer et d'évaluer ces environnements.

Véritables buts et objectifs ☩ Au fil de la découverte des souvenirs d'Alec Ryder, il apparaît que l'initiative a été fondée dans un tout autre but que celui de l'exploration de régions vierges: celui de préserver la civilisation de la voie lactée de la guerre avec les Moissonneurs. D'après un enregistrement secret de Jien Garson, elle manquait de fonds pour financer l'initiative. Mais un Mystérieux bienfaiteur, croyant à l'imminence de l'attaque des machines, lui a fourni les moyens de mener le projet à son terme.
En 2183, lors de l'attaque ratée de la Citadelle par Saren Arterius et Sovereign, l'existence des Moissonneurs fut redécouverte. Bien qu'alors le Conseil ne fut pas entièrement convaincu par les propos rapportés par le Commandant Shepard, le bienfaiteur crut en son récit. Avec l'aide d'Alec Ryder, ils hâtèrent les préparatifs pour le départ. Ainsi, sous prétexte de partir explorer de nouvelles contrées, 100 000 colons, comme autant de témoins de leur civilisation et de leur temps, partirent vers Andromède dans ce qui s'apparente à des arches de Noé.

Les pionniers ☩ Les Pionniers sont les personnes chargées de leader une Arche vers leur monde en or. Chaque Pionnier est aidé par une IA crée par Alec Ryder. Ces IA sont appelé SAM (Simulateur Adaptatif Matriciel) et sont reliées neurologiquement à leur Pionnier grâce à l'utilisation d'implants, les aidant durant les combats et leurs recherches. Conséquence de ce lien, les unités SAM peuvent être lourdement endommagé si leurs Pionniers venaient à mourir. Toutefois un SAM peut être transféré si le Pionnier est fortement blessé.


L’ALLIANCE INTERSTELLAIRE
L’Alliance est un gouvernement humain indépendant et supranational qui représente les intérêts de l’humanité en tant que civilisation. Il est responsable de l’administration et de la protection des colonies et stations situées hors du système solaire.
L’Alliance est avant tout la résultante d’une fusion logique entre les différentes administrations gouvernementales de l’aérospatiale : lorsque les planètes du système solaire furent toutes explorées et exploitées par les nations de la Terre, ces dernières ne disposaient pas des moyens financiers nécessaires pour poursuivre la conquête de l’espace individuellement. Les Humains, conscients qu’un contact avec des formes de vie extraterrestres était inévitable, s’entendirent pour mettre leurs efforts en commun à l’échelle internationale.

Malgré cela, les Terriens dans l’ensemble manquaient de considération pour l’Alliance jusqu’à la guerre du Premier contact. Alors que les gouvernements nationaux tergiversaient sur le choix de la nation qui devrait mener la contre-offensive pour libérer Shanxi, les forces de l’Alliance réagirent avec force et rapidité. Après la guerre, le soutien unanime des Humains donna à l’Alliance la crédibilité nécessaire à l’établissement de son propre parlement et lui conféra le statut d’organe représentatif officiel de l’humanité.

Le N7 ☩ Le système de catégories militaro-professionnelles (CMP) de l'Alliance embrasse toutes les carrières de l'armes. Les CMP consistent en une lettre et un chiffre. La CMP d'un soldat indique son niveau et non son rang. La lettre renseigne sur sa carrière, tandis que le chiffre correspond à son expérience, suivant l'état de service, les résultats techniques et les validations. Les 26 lettres de l'alphabet sont utilisées, contre 7 chiffres, allant de 1 à 7. La lettre N a un statut à part car elle désigne le personnel des forces spéciales.

Opérations spéciales ☩ Le Centre de formation de combat interplanétaire (CFCI) est la meilleure école militaire de l'Alliance interstellaire. L'Académie de combat interplanétaire, souvent surnommée "école N" ou "villa", recrute des officiers parmi toutes les branches de l'armée terrienne et leur fait subir une formation intensive à la Vila Militar de Rio de Janeiro.

Dès leur arrivée, les candidats s'entraînent plus de 20 heures par jour et dirigent leurs escouades en terrain hostile quasiment sans sommeil ni nourriture. Seules les meilleures recrues, désormais titulaires de la désignation interne N1, sont invitées à revenir. Les sessions suivantes (de N2 à N6) sont généralement organisées dans l'espace et couvrent tous les aspects des conflits modernes : combat en apesanteur, chute libre (parachute), vol en jetpack, plongée, combat au corps à corps, linguistique et premiers soins pour organismes humains et extraterrestres.
Le grade N6 implique une expérience de combat réel dans une des diverses zones de conflit de la galaxie. Si l'élève survit en faisant preuve de "bravoure et d'efficacité remarquables", il reçoit enfin le grade N7 tant convoité, seule désignation du CFCI pouvant être portée sur un uniforme.

Les recrues qui échouent ne sont pas stigmatisées, bien au contraire : les critères de sélection sont si stricts qu'une invitation à la session N1 est en soi une marque de prestige. La réussite au CFCI n'est pas synonyme de montée en grade, mais les officiers capables de compléter le programme ont généralement toutes les qualifications requises pour occuper une position importante.

Grades de l'Alliance
Engagés
Militaire de 3ème classe / Soldat de 2de classe
Militaire de 2de classe / Soldat de 1ère classe
Militaire de 1ère classe / Caporal
Sous-Officiers
Chef de Service
Chef d'Artillerie / Sergent-artilleur
Chef des Opérations
Officiers
Lieutenant de 2ème classe
Lieutenant de 1ère classe
Lieutenant d'Etat Major
Lieutenant Commandant
Commandant d'Etat-Major
Capitaine / Major
Contre-amiral / Général
Amiral
Amiral de la Flotte


LE CONSEIL
Le Conseil est un organe exécutif composé de représentants des Républiques asari, de la Hiérarchie turienne et de l’Union galarienne. Bien que le Conseil n’ait officiellement aucun pouvoir sur les gouvernements indépendants des autres espèces, ses décisions ont une grande importance au niveau galactique. Aucune race concilienne n’est assez puissante pour défier les deux autres, aussi toutes trois s’accordent-elles sur une politique consensuelle et coopérative.


Chaque race concilienne possède des attributs généraux associés aux différents aspects de la gouvernance de la galaxie. Les Asari font ainsi office de diplomates et de médiateurs, les Galariens sont chargés de la collecte d’informations, tandis que les Turiens sont responsables des forces armées.

Toute espèce possédant une ambassade sur la Citadelle est considérée comme un membre adjoint, et doit respecter à ce titre les préceptes stipulés dans les Conventions de la Citadelle. Les membres adjoints peuvent soumettre des questions à l’attention du Conseil, mais ne peuvent participer aux prises de décisions. L’Alliance interstellaire a obtenu le statut de membre adjoint en 2165.

Nouveau Conseil du Nexus ☩ Le nouveau Conseil du Nexus est une particularité de Mass Effect : Insurrection. Lorsque l'arche Omega et à son bord les survivants de la Voie Lactée - et donc les anciens politiques et puissants arrivèrent, l'Initiative mis les holà : aucuns dirigeants de la Voie Lactée n'était apte à se revendiquer tout puissant dans leur galaxie. Aussi, afin de faire face à ces temps de crise, l'Initiative élu un nouveau Conseil, similaire à celui de la Citadelle mais appelé Conseil du Nexus : Chaque Pionnier de chaque Arche fut monté à la tête de cette organisation politique. L'Ambassadrice Angara fut aussi intégrée afin de donner une voie à ce peuple, sur un même pied d’égalité.

membres du conseil du nouveau nexus
Sara Ryder, représentante humaine
Védéria Damali, représentante Asari
Avitus Rix, représentant Turien
Lumont Hayjer, représentant Galarien
Rialla, Ambassadrice et représentante Angara


LES SPECTRES
Les Spectres sont des agents du ministère des Affaires Spéciales et Tactiques de Reconnaissance, dont « Spectre » est l’acronyme. Ils sont directement mandatés par le Conseil de la Citadelle. Ce sont des militaires d’élite habilités à combattre toute menace pour la paix et la stabilité galactique de la manière qu’ils jugent nécessaire.
Ils opèrent en solo ou en groupe de deux ou trois. Certains d’entre eux sont des défenseurs de la paix consommés qui préfèrent résoudre les conflits par la diplomatie ; d’autres, des assassins impitoyables qui n’hésitent pas à supprimer quiconque se met en travers de leur route. Ils accomplissent tous leur mission, d’une manière ou d’une autre, quitte à agir en marge des lois galactiques.

Les Spectres furent créés lorsque les Galariens accédèrent au Conseil de la Citadelle. Ces redoutables agents de l’ombre travaillèrent en secret pendant de nombreuses années et ce n’est qu’après la Rébellion krogane qu’il fut décidé que leurs activités seraient rendues publiques. L’affectation d’un Spectre à une mission spéciale est moins controversée qu’un déploiement militaire, mais une telle décision indique clairement que le Conseil souhaite résoudre un problème délicat.
Actuellement, les Spectres ont été réattribués au Conseil du Nexus. Ils sont donc encore en activité. Ci-dessous se trouve la liste des SPECTRES connus.

liste des SPECTRES
John Shepard
Jane Shepard
Kaidan Alenko


LE SSC ET LE SSN
Le S.S.C, ou Service de Sécurité de la Citadelle, est une milice volontaire sous les ordres du Conseil de la Citadelle. Les 200 000 agents sont chargés du maintient de l’ordre dans la Citadelle, très densément peuplée.Les agents du S.S.C sont responsables du service des douanes, de la lutte anti-pirate et des opérations de sauvetage dans le secteur galactique de la Citadelle.
Quiconque intègre le SSC jouit d’un prestige à peine inférieur à celui d’un Spectre, le corps d’élite du Conseil. Toute candidature doit être appuyée par un membre du Conseil ou l’ambassadeur d’une race « adjointe » à la Citadelle. Les candidats sont généralement des vétérans expérimentés issus de la police ou des forces armées de leur peuple ; cependant, un volontaire débutant mais prometteur a quand même ses chances.

Le SSC et les Spectres sont souvent en conflit. Nombreux sont les membres du SSC – notamment Venari Pallin, l’exécuteur actuel – à penser qu’il est dangereux de laisser les Spectres opérer « au-dessus des lois ». Cette position a récemment été confortée par les exactions du Spectre Saren Artérius. Les Spectres, en retour, fustigent le zèle procédurier du SSC qui ralentit leurs enquêtes.

LE SSN ☩ Le S.S.N, ou Service de Sécurité du Nexus, est la nouvelle version du SSC. C'est la milice qui s'occupe de la station spatiale. Ils ont, globalement exactement le même rôle et le même pouvoir que le SSC.


CERBERUS
Au sortir de la guerre du Premier contact, un pamphlet anonyme apparut sur Extranet, indiquant qu’une tentative de génocide humain devait inévitablement arriver. Le pamphlet exhortait à lever une armée panhumaine qui jouerait les cerbères devant le relais Charon.
Qualifié de « laïus d’un homme aussi trouble d’esprit que d’identité », ce pamphlet finit par perdre l’attention médiatique sans que l’on n’en découvrît l’auteur. En 2165, toutefois, des terroristes volèrent de l’antimatière au SSV Geneva. Le seul agent capturé affirma agir pour « Cerberus ». De 2160 à 2170, les agents présumés de Cerberus assassinèrent des politiciens, sabotèrent des vaisseaux transportant de l’ézo et se livrèrent à des recherches abjectes sur des cobayes humains et non humains. Accusé d’aspirer à la suprématie de l’humanité, Cerberus prétend en défendre la survie.

Origine ☩ Au sortir de la guerre du Premier contact, un pamphlet anonyme apparut sur Extranet, indiquant qu'une tentative de génocide humain devait inévitablement arriver. Le pamphlet exhortait à lever une armée pan-humaine qui jouerait les cerbères devant le relais Charon.
Qualifié de "laïus d'un homme aussi trouble d'esprit que d'identité", ce pamphlet finit par perdre l'attention médiatique sans que l'on n'en découvrit l'auteur. En 2165, toutefois, des terroristes volèrent de l'antimatière au SSV Geneva. Le seul agent capturé affirma agir pour "Cerberus". De 2160 à 2170, les agents présumés de Cerberus assassinèrent des politiciens, sabotèrent des vaisseaux transportant de l'ézo et se livrèrent à des recherches abjectes sur des cobayes humains et non humains. Accusé d'aspirer à la suprématie de l'humanité, Cerberus prétend en défendre la survie.

Des experts du contre-terrorisme tendent à croire que Cerberus a pris une nouvelle direction depuis que son activité consiste à amasser des ressources (vaisseaux, main-d'oeuvre, armement). L'Homme Trouble, quelle que soit son identité (homme, femme, non-Humain, collectif, etc.), dissimule ses transactions derrière des sociétés-écrans. Il ne fait aucun doute qu'il serait prêt à tuer quiconque tenterait de découvrir son identité.

Expansion ☩ Dans son développement, Cerberus laissa une marque indélébile sur le cours du développement humain par des actes de sabotage, d'assassinats, de manipulation des médias et d'espionnage. L'Alliance Interstellaire découvrit Cerberus après une tentative de vol d'antimatière ratée sur le SSV Geneva en 2165. Le seul membre survivant de l'opération nomma son employeur "Cerberus" et la publicité autour de l'incident provoqua une augmentation du recrutement dans l'organisation. En 2170, Cerberus provoqua l'explosion d'un cargo d'Eldfell-Ashland Energy au dessus de Yandoa, exposant les colons à de la poussière d'élément zéro. Deux autres accidents similaire furent provoqués au cours des quatre mois précédant sur deux autres colonies. L'année suivante, le Pape Clément XVI est assassiné via un chapelet recouvert de substance toxique afin d'être remplacé par Léon XIV, qui avait des croyances eschatologiques qui était en accord avec Cerberus concernant la militarisation de l'Humanité. Claude Menneau, un candidat à la direction du parti pro-humain Terra Firma, a également été assassiné en 2173 sous l'ordre de l'Homme Trouble pour permettre à Charles Saracino d'obtenir ce poste. Cerberus est également responsable du double assassinat du Président des États-Unis d'Amérique du Nord Enrique Aguilar et du Premier Ministre de la Fédération Populaire Chinoise Ying Xiong en 2176, en finançant Michael Lang Moser, l'assassin. En 2182, Cerberus refit la une des médias après avoir saboté le MSV Anixara, entraînant la mort du général Turien Ursivus Raherix.

Des experts du contre-terrorisme tendent à croire que Cerberus a pris une nouvelle direction depuis que son activité consiste à amasser des ressources (vaisseaux, main-d’œuvre, armement). L’Homme trouble, quelle que soit son identité (homme, femme, non-Humain, collectif, etc.), dissimule ses transactions derrière des sociétés-écrans. Il ne fait aucun doute qu’il serait prêt à tuer quiconque tenterait de découvrir son identité.

Cellules de l'organisation ☩ Cerberus était divisé en plusieurs cellules indépendantes qui n'avaient aucune connaissances des activités de leurs homologues. Cela garantissait le fait que si une cellule était arrêtée ou infiltrée, les autres ne seraient pas compromises. Chaque cellule était dirigée par un opérateur nommé par l'Homme Trouble en personne et il devait répondre de ses actes uniquement devant celui-ci. Cerberus utilisait un grand nombre de cellules, allant des activités militaires aux sciences politiques, mais toutes avaient en commun l'objectif de faire progresser l'Humanité. Cerberus disposait également d'agents infiltrés dans toute la hiérarchie de l'Alliance, le plus souvent à des postes de hauts rangs, donnant ainsi à l'Homme Trouble des mises à jour permanentes sur la situation de l'Alliance ainsi que l'accès à des données classifiés inaccessibles autrement.

En 2185, Cerberus était composé de 150 agents répartis en trois cellules. L'Homme Trouble supervisait personnellement tous les projets menés par les cellules. En conséquence, il n'y a jamais eut plus d'une douzaine de projets en cours en même temps. Ce degré de micro-gestion pouvait rendre Cerberus très vulnérable si jamais l'Homme Trouble venait à être arrêté ou tué, mais il a été assez intelligent pour échapper aux forces concilliennes, de l'Alliance et autres organisations criminels ou gouvernementales jusqu'à sa mort en 2186.

Communication ☩ Les communications entre les membres de l'organisation pouvaient parfois prendre la forme d'un message stéganographique, c'est à dire dissimulé dans un autre message banal, intégrés dans les émissions diffusées sur Extranet. Ces messages avaient des destinataires variés, pouvant indiquer des mouvements de troupes ou des transferts d'argents. Cette méthode de communication fut décryptée par l'Alliance Interstellaire en 2185 et ne fut plus utilisée depuis.
L'Homme Trouble disposait également des fonds nécessaires pour utiliser des communications quantiques via ansibles. Un tel dispositif fut installé dans le Normandy SR-2 pour donner à l'Homme Trouble un moyen de communication instantané et indétectable avec le Commandant Shepard quand ce dernier collaborait avec Cerberus dans sa mission contre les Récolteurs.

Réseau ☩ Cerberus s'était infiltré à travers différentes corporations ou gouvernements de l'Espace Concillien et les Systèmes Terminus, dont les agents faisaient régulièrement rapport à l'Homme Trouble. En raison de ce vaste réseau d'espionnage, Cerberus disposait d'accès à presque toutes les installations militaires ou scientifiques de la galaxie. Toutefois, Cerberus ne disposait pas d'informations sur ce qu'il se passait dans la Flotte Nomade ou dans les systèmes inexplorées, rendant l'Homme Trouble aveugle dans ces domaines.
Les agents de Cerberus travaillaient généralement seuls. Si un agent était capturé, en fonction de son utilité, Cerberus pouvait soit tenter un sauvetage, soit tout simplement le remplacer, laissant l'agent capturé à la merci de ses ravisseurs.

Projets ☩ Cerberus travailla sur de nombreux projets durant toute son existence. Même si la grande majorité de ces derniers soient inconnus, une petite partie furent identifiés.

Projet Eva ☩ Fondé par l'Homme Trouble après qu'il ait perdu le contact avec le Commandant Shepard, le Normandy SR-2 et IDA. Le but du projet Eva fut la création du Docteur Eva Coré, une IA dans un androïde d'infiltration.
Projet Fakir ☩ Programme visant à concevoir et tester sur le terrain le prototype d'un nouveau véhicule d'exploration planétaire : le M44 Hammerhead.
Projet Intelligence Défensive Automatisée ☩ Programme visant à concevoir une IA "bridée" développée à partir d'une IV rebelle de l'Alliance et de technologie moissonneur extraite de Sovereign. Le résultat fut l'Intelligence Défensive Automatisée ou "IDA", qui fut installée sur le Normandy SR-2 en tant que système d'analyse et de guerre électronique.
Projet Lazare ☩ Fondé en 2183, basé sur la Station de Recherche Lazare et dirigé par Miranda Lawson. Le Projet Lazare dépensa des milliards de crédits dans un seul objectif : ressuciter le Commandant Shepard.
Projet Mia ☩ Projet scientifique étudiant l'endoctrinement et les communications moissonneur. En raison de la compartimentation du projet, de nombreux chercheurs disparurent avant les autres, leur permettant de s'échapper sur Gellix avec les autres transfuges de Cerberus. Néanmoins, cela les empêcha également de connaître la nature exacte du projet. Avec le complexe de recherche du Sanctuaire étudiant également l'endoctrinement et les communications moissonneur, il est probable qu'il y ait un lien entre le Sanctuaire et le Projet Mia.
Projet Non Identifié ☩ Basé au Complexe Teltin sur Pragia, ce projet avait pour but d'accroître le potentiel biotique chez les Humains via des expériences sur des enfants enlevés à des parents pauvres ou achetés à des esclavagistes butariens. Parmi ces enfants se trouvaient Aresh Aghdashloo et Jack. Les méthodes très douteuses du projet comprenait l'utilisation de la torture, tant physique que psychologique, l'emploi de drogues et des combats d'arènes entre les sujets. Les décès étaient courants. Le projet pris fin suite à la révolte des sujets de test.
Projet Phénix ☩ Le Projet Phénix avait pour but de trouver un moyen de renforcer la physiologie humaine afin de créer des biotiques plus puissants. Beaucoup de membre du Projet quittèrent Cerberus lorsque l'Homme Trouble commença à user de l'endoctrinement pour s'assurer la loyauté de ses troupes. Les Argousins semblent être le résultat final du Projet Phénix.
Projet Portes Ouvertes ☩ Fondé en 2163, ce projet eut pour but de concevoir des faux documents d'identités et d'accréditations afin que les agents de Cerberus puissent infiltrés différents gouvernements ou corporations de l'Espace Concilien et des Systèmes Terminus.
Projet Portes Piégées ☩ Fondé en 2168, le Projet Portes Piégées avait pour but de concevoir une substance qui affaiblirait ou supprimerait les capacités biotiques d'une personne. Utilisant la société écran New Dawn Pharmaceuticals, les agents du projet conçurent l'Oméga-Enkaphalin et le testèrent sur une Matriarche Asari pronant la domination des biotiques dans la société. La substance affaiblit grandement les capacités biotiques de l'Asari durant toute la durée de la prise du produit, lui faisant perdre sa crédibilité politique.
Projet Suprématie ☩ Basé sur Aïté, le Projet Suprématie avait pour but de trouver un moyen de contrôler les Geth afin qu'ils obéissent à Cerberus. La solution retenue fut la conception d'une interface IV reliée au cerveau d'un autiste génie des mathématiques.

Financement ☩ Cerberus était en contact avec de riches sympathisants à sa cause au sein du complexe militaro-industriel de l'Alliance. Ils permirent à l'organisation de disposer de fond et de ressources, faisant confiance à l'Homme Trouble pour que leur utilisation soient bénéfique. Cerberus possèdait également plusieurs sociétés-écrans pour avoir ainsi plus de fond pour mener ses opérations. Les niveaux de dépenses de Cerberus indiquaient que l'organisation disposait à son apogée d'un revenu minimum de plusieurs milliards de crédits par an.


GSI Galarien
Les agents de terrain du service des renseignements galarien sont regroupés au sein d’unités spéciales chapeautées par un organisme appelé Groupement Spécial d’Intervention (GSI). Ils travaillent dans des cellules indépendantes et sont chargés de missions dangereuses, notamment dans les domaines du contre-terrorisme, de l’infiltration, de l’assassinat et du sabotage.
Le GSI est une organisation pro-active. Une dizaine de ses unités opère en permanence dans les systèmes Terminus, semant la discorde entre les différentes factions hors-la-loi. Par ailleurs, de nombreux observateurs ont fait remarquer que les individus gênants des systèmes Terminus ont tendance à disparaître de manière inattendue.

Les unités spéciales sont craintes à travers la galaxie pour leur discernement, leur sens pratique et leur redoutable efficacité sur le terrain. Ses membres sont prêts à tout pour accomplir leur mission, quitte à provoquer des dommages collatéraux ou à sacrifier leur unité. Bref, ces agents sont comparables aux Spectres à plus d’un titre.


MERCENAIRES : SOLEILS BLEUS
Fondés en 2160 par deux mercenaires humains, Zaeed Massani et Vido Santiago, les Soleils bleus étaient à l’origine un groupe d’extorsion de la Bordure skyllienne. À mesure que leurs rangs et leur influence grandirent, les intérêts des co-fondateurs divergèrent de plus en plus violemment. Après une dernière dissension portant sur le recrutement d’esclavagistes butariens, Vido piégea son confrère et lui tira une balle entre les yeux.
Convaincu de la mort de Zaeed, Vido prit le contrôle total des Soleils bleus et enrôla autant de Butariens qu’il le souhaitait. Très vite, il nomma Solem Dal’serah comme chef des opérations afin de calmer les investisseurs butariens et d’attirer l’attention d’assassins potentiels. Cette stratégie eut l’effet escompté, et aujourd’hui encore, le partenariat existe.

Au fil des années, les Soleils bleus sont devenus des unités de combat redoutables, opérant sur une dizaine de planètes de l’espace concilien, de la Bordure et des systèmes Terminus. Sachant qu’une bonne équipe logistique est nécessaire dans une armée, Vido a diversifié les activités des Soleils bleus. Ils ne se contentent donc plus de remplir leurs missions sanguinaires : ils revendent également des armes, des équipements et des formations. Au cours de leur carrière, de nombreux mercenaires sont tombés, que Vido a toujours pris soin de remplacer. Seule la vérité a été délaissée. Aujourd’hui, bien peu de mercenaires savent qui est vraiment Vido Santiago, et ils sont encore moins nombreux à se souvenir de Zaeed.


MERCENAIRES : ECLIPSE
Projet fétiche de la guerrière d’élite asari Jona Sederis, Éclipse jouait la carte de la concentration verticale : influencée par les doctrines militaires asari et galarienne, Éclipse était spécialisée dans les sabotages, les assassinats, ainsi que la protection rapprochée et la surveillance. Bien que l’espace concilien voie cette agence d’un mauvais œil, cette dernière trouva sa place dans la Bordure skyllienne et les systèmes Terminus.
Tôt dans sa carrière, Sederis chercha des contrats gouvernementaux afin de gagner des parts de marché contre les Soleils bleus, mieux implantés. Éclipse se retrouva sous les feux des projecteurs galactiques en reprenant plusieurs stations spatiales capturées par l’Armée de libération d’Anhur et en neutralisant ses meneurs, une victoire dont le service marketing ne cesse de se vanter.

Implantée sur la station Oméga, Éclipse est propriétaire foncier de quasiment 20 % de l’astéroïde. Ses services vont de la réparation de mécas à la guerre ouverte. Les assassinats, en revanche, doivent servir exclusivement des objectifs plus grands et plus durables (par exemple, tuer préventivement des pirates plutôt que le conjoint de quelqu’un pour qu’il touche l’assurance). Malgré les nombreux témoignages de sabotage et de kidnapping de rivaux commerciaux, Éclipse nie procéder à de telles pratiques.


MERCENAIRES : BERSERKERS
Les Berserkers étaient d’abord un groupuscule vortcha opérant dans les systèmes Terminus ; c’est le foudre de guerre krogan Ganar Wrang qui en fit un groupe offensif. Exilé pour avoir levé la main sur une femelle, Wrang n’avait de cesse de vouloir regagner son statut perdu.
À la tête des Vortchas, Wrang recruta et se livra à des actes de piraterie et de barbarie une décennie durant, avant de faire de son groupe une SMP légitime dans la Bordure skyllienne. Grâce à sa notoriété, son appel d’offres public trouva vite des investisseurs, le rendant plus riche que n’importe quel autre Krogan. Wrang retourna, triomphal, chez les siens, rassemblant des hordes de Krogans, jeunes et moins jeunes, de l’armement et de l’appui biotique dans les systèmes Terminus.

Bien que les Berserkers soient interdits de séjour dans l’espace concilien, ils corrompent régulièrement les autorités portuaires, et il n’est pas rare de les voir intervenir dans des conflits armés à peu près partout dans la galaxie. Se targuant d’accepter des contrats qui en rebuteraient plus d’un, les Berserkers refusent les travaux de protection rapprochée ou de surveillance, préférant largement les missions où violence et liberté d’action sont reines.


MERCENAIRES : SERRES
Les Serres sont une organisation mercenaire basée sur Oméga. Ils sont très organisés, ce qui les distingue des autres gangs, notamment des Berserkers, mais ils restent des mercenaires et à ce titre, ce ne sont pas des enfants de coeur. Avant l’invasion de 2185, les Serres étaient un groupe obscur avec une influence négligeable, mais les ravages de la peste combinée aux actions du commandant Shepard contre les mercenaires de la station ont abouti à un vide de pouvoir que les Serres ont rapidement repris.
Avec l’annexion d’Oméga par Cerberus et l’exil d’Aria T’Loak, les Serres ont maintenu une résistance contre les occupants, libérant les civils détenus et menant diverses opérations de résistance. Sous la direction de Nyreen Kandros, les Serres se placent alors dans un rôle de défenseur du peuple d’Oméga. Après l’offensive d’Aria et de Shepard qui libère Oméga, les Serres deviennent la nouvelle force de sécurité d’Oméga. Mais on ne sait pas qui les dirigent, étant donné que Nyreen Kandros est morte lors de l’assaut final contre le général de Cerberus, Oleg Petrovsky.


CATÉGORIE 6
Le CAT6 est une corporation militaire privée qui tire son nom de «Catégorie 6», le terme utilisé pour les soldats qui déshonorent l’armée de l’Alliance. Les membres du CAT6 sont connus pour avoir de vastes casiers judiciaires pour largement abuser des stéroïdes.
En 2186, le CAT6 est utilisé par un mystérieux personnage afin d’assassiner le commandant Shepard. Ce personnage mystérieux, se révèle être un clone de Shepard,  et détourne le Normandy SR-2 avec les troupes du CAT6.

La confrontation inévitable entre le clone et l’original se déroule dans la soute du Normandy, et tous les mercenaires encore en vie tentent de fournir un soutien au clone. Mais aucun des mercenaires ne survécurent à l’assaut de Shepard et de son escouade, sauf  le pilote du Normandy.

avatar
PROCHAIN NIV. :
Vigil
ancient prothean IA ⊱ PNJ
0
0
— RENEGADE :
50 / 10050 / 100

— PARAGON :
50 / 10050 / 100

— XP : 90
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— CRÉDITS : 208

Posté Lun 19 Mar - 12:44
Administration
du forum

LES ORGANISATIONS, partie 2les différentes organisations d'Andromède
Dans cette partie se trouve principalement les organisations ayant été fondées durant la période du jeu Mass Effect : Andromeda.

Initiative Andromède
Fondée en 2176 et lancée en 2185, l'Initiative Andromède est un projet civil, rassemblant de multiples espèces, créé pour envoyer des scientifiques, explorateurs et colons coloniser la Galaxie Andromède. Grâce au soutien de puissants bienfaiteurs, le programme a pris de l'importance depuis son lancement. L'objectif ultime de l'Initiative est de s'installer définitivement dans la galaxie visiblement riche en ressources d'Andromède et de créer une route sûre entre Andromède et la Voix lactée.
Cinq Arches ont été construites pour ce périple, équipées de chambres de cryostase pour que les passagers puissent dormir pendant leur voyage de 600 ans. Le fondateur du projet, Jien Garson, se trouve à bord du Nexus, le vaisseau principal de l'expédition. Les quatre autres Arches contiennent chacune une espèce différente. La plupart des humains sont à bord de l'Arche Hypérion. Chaque Arche a son propre Pionnier, qui sert à la fois d'explorateur, de soldat et de guide pour la mission qui consiste à trouver un nouveau foyer pour l'humanité. Le Pionnier assigné à l'Hypérion est Alec Ryder.

Si les scanners longue portée de l'Initiative Andromeda ont identifié plusieurs planètes potentiellement habitables dans le secteur Héléus (un amas stellaire de la Galaxie Andromède), le risque d'être confronté à des conditions planétaires hostiles persiste. La mission des Pionniers et de leurs équipes est d'explorer et d'évaluer ces environnements.

Véritables buts et objectifs ☩ Au fil de la découverte des souvenirs d'Alec Ryder, il apparaît que l'initiative a été fondée dans un tout autre but que celui de l'exploration de régions vierges: celui de préserver la civilisation de la voie lactée de la guerre avec les Moissonneurs. D'après un enregistrement secret de Jien Garson, elle manquait de fonds pour financer l'initiative. Mais un Mystérieux bienfaiteur, croyant à l'imminence de l'attaque des machines, lui a fourni les moyens de mener le projet à son terme.
En 2183, lors de l'attaque ratée de la Citadelle par Saren Arterius et Sovereign, l'existence des Moissonneurs fut redécouverte. Bien qu'alors le Conseil ne fut pas entièrement convaincu par les propos rapportés par le Commandant Shepard, le bienfaiteur crut en son récit. Avec l'aide d'Alec Ryder, ils hâtèrent les préparatifs pour le départ. Ainsi, sous prétexte de partir explorer de nouvelles contrées, 100 000 colons, comme autant de témoins de leur civilisation et de leur temps, partirent vers Andromède dans ce qui s'apparente à des arches de Noé.

Les pionniers ☩ Les Pionniers sont les personnes chargées de leader une Arche vers leur monde en or. Chaque Pionnier est aidé par une IA crée par Alec Ryder. Ces IA sont appelé SAM (Simulateur Adaptatif Matriciel) et sont reliées neurologiquement à leur Pionnier grâce à l'utilisation d'implants, les aidant durant les combats et leurs recherches. Conséquence de ce lien, les unités SAM peuvent être lourdement endommagé si leurs Pionniers venaient à mourir. Toutefois un SAM peut être transféré si le Pionnier est fortement blessé.


HORS-LA-LOI : INSURGÉS
Bannis du Nexus pour leurs actes criminels ou leur participation à la révolte (avant les aventures du jeu Mass Effect Andromeda), les exilés ne sont plus les bienvenus à bord de la station ou dans les avant-postes de l’Initiative. Certains ont trouvé un nouveau foyer à Port-Kadara en se ralliant sous la bannière de Sloane Kelly pour devenir des Insurgés.
La milice du Nexus estime que les Insurgés représentent une « menace importante ». Leurs griefs envers le Nexus et l’expertise en sécurité de Sloane Kelly inquiètent les dirigeants de la station au plus haut point. Les Insurgés s’en prennent aux convois de marchandises, dévalisent les transports de minerai ou de glace et attaquent les équipes de reconnaissance pour leur prendre leurs armes et leur matériel.

Il n’existe aucune solution miracle au problème des Insurgés. Port-Kadara peut résister aux assauts de l’APEX et Sloane Kelly a su déjouer toutes les tentatives d’assassinat sur sa personne en ripostant contre le Nexus à chaque fois. Pour couronner le tout, chaque nouvel individu exilé de la station devient une recrue potentielle pour les rangs des Insurgés.
Toutefois, Sloane Kelly ayant été tuée et Reyes Vidal ayant été mis à la tête de Kadara, les insurgés se sont démantelés un peu partout sur la planète, faisant office de dangereux mercenaires.


ANGARA : LES ROEKAAR
Dans Mass Effect Andromeda, Jaal qualifie les Roekaar de « dangereux cousins ». Impitoyables et déterminés, leur objectif est de chasser tous les envahisseurs aliens hors du secteur Héléus. qu’ils soient Kert ou venus de la Voie lactée.
Le mouvement des Roekaar fut fondé par Akksul, un Angara charismatique qui a suivi les enseignements de la Moshae. Jaal raconte qu’AkksuI fut capturé par les Kert et retenu dans un camp de travail pendant plus d’une année standard avant de s’échapper. Cette expérience lui laissa un profond ressentiment envers les êtres aliens et la Résistance, pour qui une tentative de sauvetage était trop risquée. Il commença ensuite à recruter de jeunes Angara et des membres frustrés de la Résistance pour constituer une force armée indépendante tirant son nom de soldats redoutables de la mythologie angara, les Roekaar.

L’arrivée du Nexus, dépeint par Akksul comme une nouvelle vague d’envahisseurs, poussa les Roekaar à bout. Ceux-ci mènent à présent de véritables opérations de guérilla contre tous les habitants du secteur qui ne sont pas angara. La Résistance désapprouve officiellement les agissements des Roekaar, mais des liens d’ordre familial et politique entre les deux organisations empêchent la Résistance de mener une quelconque action à rencontre du mouvement d’Akksul.


ANGARA : LA RÉSISTANCE
L’arrivée des Kert prit les Angara par surprise et les divisa. Mais si, comme l’a indiqué Jaal, les Kert purent tirer avantage des querelles entre Angara pour les conquérir, la présence d’un ennemi commun finit par rassembler le peuple angara. Les différents groupes de résistants déjà existants s’unirent il y a environ cinq ans pour former la Résistance angara sous le commandement d’Evfra de Tershaav, bien déterminé à arrêter l’oppresseur kert avec le soutien des familles angara les plus puissantes.

Le quartier général de la Résistance se trouve sur Aya. Ni Evfra ni Jaal ne fourniront de détails sur l’organisation interne de la Résistance pour des raisons de sécurité, mais il est fort probable qu’elle soit composée de plusieurs cellules indépendantes dispersées dans tout le secteur. De nombreux Angara soutiennent financièrement ou logistiquement la Résistance sans en faire partie. L’organisation est spécialisée dans l’assassinat, le sabotage des installations kert, le ravitaillement des populations assiégées, le sauvetage des prisonniers angara et leur réinsertion. Plusieurs membres de la Résistance angara se sont joints à la milice du Nexus et ont fait appel aux services de l’APEX dans le cadre de leurs missions. Certains officiers vétérans ont également entamé la négociation de traités avec le Nexus.