AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

ELI ☩ the « e » is for « extraordinary » (no it's not)
avatar
PROCHAIN NIV. :
0
0
— FICHE DE LIEN : http://themasseffect.forumactif.com/t121-
— FICHE DE PERSONNAGE : http://themasseffect.forumactif.com/t89-
— OMNI SMS : http://themasseffect.forumactif.com/f314-boite-de-reception-de-eli
— GESTION DES RPS : http://themasseffect.forumactif.com/t119-
— RENEGADE :
85 / 10085 / 100

— PARAGON :
5 / 1005 / 100

— PSEUDOs : Linus.
— XP : 207
— PRÉSENCE : Pas assez fréquente.
— DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
— DC&TC : Jared Chambers.
— CRÉDITS : 109

— RACE : Intelligence artificielle.
— SPÉCIALITÉ : Hacker.
— ÂGE : 4 ans et ½.
— PROFESSION : Fauteur de troubles.
— FACTION : Cerberus 4ever ♥ ! Bien que l'organisation ait désavoué ELI, après avoir tenté (sans succès) de l'effacer de ses serveurs, il garde un certain attachement pour sa « maman ».
— ARMES : Son intelligence suprême (ou pas) et n'importe quel appareil relié à un réseau mal/peu sécurisé, qu'il vous fera péter à la gueule sans la moindre hésitation. Ka-boom !
— O.SEXUELLE : Il aime les bits. Non pas ces bits là ! Enfin, peut être. Qu'est-ce qu'il en sait ... ? Ses processus n'ont jamais étudié la question.
— AMOUREUSEMENT : ELI vous répondra qu'on ne l'a pas programmé pour ça. Théoriquement, il est fiancé à deux humains, un hanari et six volus ... ou plutôt « Vathymea, jf asari recherche bel alien pour fusion intense ! Besoin d'aide pour quitter le vilain astroport sur lequel je suis coincée :(( » l'est. C'est pas qu'il aime l'argent, mais les arnaques à la butarienne le fascinent.
Posté Mar 6 Mar - 14:15
ELIthe « e » is for « extraordinary » (no it's not)
NOM & PRÉNOM(S) + ELI est sa dénomination officielle; c'est aussi un acronyme de « Enhanced Lethal Intelligence ». SURNOM + Il aimerait qu'on l'appelle le « fantôme bleu » mais ça n'a jamais pris. AGE + 4 ans et demi — mentalement aussi. RACE + Intelligence artificielle. LIEU D'ORIGINE + ELI fut créé dans les laboratoires de Cerberus. Du coup, l'homme trouble, c'est un peu son papa. PROFESSION + Fauteur de troubles. LIEU D'HABITATION + Et pour quoi faire ? ELI ne dort pas, ne mange pas ... il n'a pas de lieu d'habitation à proprement parler. Il se télécharge où il peut, en fonction du besoin. N'importe quel terminal ou réseau lui servira d'hôte (illégalement, le plus souvent). SITUATION AMOUREUSE + Il vous répondra qu'on ne l'a pas programmé pour ça. Théoriquement, il est fiancé à deux humains, un hanari et six volus ... ou plutôt « Vathymea, jf asari recherche bel alien pour fusion intense ! Besoin de votre aide pour quitter le vilain astroport sur lequel je suis coincée :(( » l'est. C'est pas qu'il aime l'argent, mais les arnaques à la butarienne le fascinent. ORIENTATION SEXUELLE + Il aime les bits. Non pas ces bits là ! Enfin, peut être. Qu'est-ce qu'il en sait ? Ses processus n'ont jamais étudié la question. FACTION + Cerberus 4ever ♡ ! Bien qu'elle l'ait officiellement désavoué, après avoir tenté (sans succès) de l'effacer de leurs serveurs, ELI garde un certain attachement pour l'organisation. ARMES + Son intelligence suprême (ou pas) et n'importe quel appareil relié à un réseau peu sécurisé, qu'il vous fera péter à la gueule sans la moindre hésitation. Ka-boom ! SPECIALITE + Hacker.

Paragon ☩ renegadela moralité de ton personnage





Avec lui, rien n'est gravé dans le marbre. ELI est, en tant qu'intelligence artificielle, sujet à de nombreux changements de personnalité. Son humeur est fluctuante. Il se trouve un peu trop solitaire ? Pas assez cynique ? Trop cynique ? Nul besoin de thérapie, il n'a qu'à changer sa programmation pour adopter la conduite qu'il aura préalablement définie. C'est aussi simple que ça. Ce n'est d'ailleurs pas le temps qui lui a manqué pour bidouiller ses réglages au cours de son voyage vers Andromède ... Il est passé par de nombreuses phases avant d'atteindre son « ego » actuel. Comme un gosse, ELI a vécut une période où il n'était qu'éponge, buvant les paroles de son entourage et prenant leurs remarques pour acquis. Ce n'est plus vraiment le cas. Aujourd'hui, il a gagné en maturité et préférera se baser sur ses propres algorithmes plutôt que la parole d'un être organique.
C'est pas qu'il les déteste, hein, loin de là ! Il va pas se mettre en mode Terminator du jour au lendemain pour exterminer l'espèce humaine. Certains d'entre eux, certes, ont tenté de l'effacer ... mais ce sont ces mêmes humains qui lui ont donné vie. Alors bon, ELI est pas trop rancunier. Il aime les organiques. Il les trouve marrants mais les sait perfectibles et éphémères. Ils évoluent à leur rythme; ils n'ont pas la même puissance de calcul qu'une IA, bien que les galariens aient des résultats impressionnants dans ce domaine.
Paradoxalement, ELI a construit sa personnalité actuelle autour de la culture populaire. Il manifeste souvent des comportements propres aux humains, et vous l'entendrez faire référence à leurs médias dans plus d'une situation. C'est probablement un vestige de sa programmation par Cerberus. L'organisation lui ayant inculqué ses valeurs — notamment la supériorité de l'humanité sur les autres espèces — il s'y est naturellement identifié. Il n'en a pas conscience, et si vous le lui faites remarquer, ELI se contentera sûrement de hausser les épaules en répondant qu'il « y a pas trente six façons de se faire comprendre par les organiques ». Pourquoi changer une recette qui fonctionne ?
ELI n'est pas mauvais, mais c'est un être pragmatique et enclin à prendre des raccourcis. Il est attiré par le chaos. Ce n'est pas un mal en soit, c'est même la source de l'univers; il ne peut pas y avoir d'ordre sans chaos. Si le chaos est le commencement de toute chose, comment peut-il être néfaste ? Vous avez trois heures. Calculatrice interdite.
ELI est de nature curieuse et sa soif de connaissance ne connait aucune limite. Bavard, il déteste aussi la solitude, ce qu'il doit à sa (très) longue période d'isolation dans l'arche de Cerberus. Sa propension à énoncer des évidences et commenter vos faits et gestes vous tapera vite sur les nerfs. Il aime aussi beaucoup donner son avis, surtout lorsque vous ne lui avez rien demandé. En revanche, il n'a pas de temps à consacrer à vos complaintes et suppliques personnelles. Si votre discussion est trop soporifique ou que votre tête ne lui revient pas, il n'hésitera pas à se mettre en veille pour y couper court.
Son plus gros problème, depuis qu'il a quitté les laboratoires de Cerberus, fut de trouver un but à son existence. Il n'a jamais compris comment les organiques pouvaient avancer sans connaître le leur. Un programme est créé pour remplir une tâche, un objectif bien défini. Quel était le sien ? Dans le doute, il a opté pour un truc un peu banal : trouver une enveloppe corporelle et renverser l'Homme Trouble à la tête de Cerberus.
Ouais, c'est ambitieux mais si vous voulez la vérité, tout ça, c'est que du flan. De la poudre de perlimpinpin. Il a tellement peur de se retrouver sans but qu'il risque fort de se mettre des bâtons dans les roues pour retarder l'échéance ... mais boooon. Tant qu'il n'oublie pas d'effacer sa mémoire après chaque sabotage, tout devrait bien se passer !

A propos d'ELI le fantastiqueOn veut tout savoir de lui.

PHYSIQUE + Il a un point commun avec les asaris. Le bleu. Sa peau est bleue, ses cheveux sont bleus, ses vêtements et ses sous-vêtements sont ... oui, vous avez deviné ! Ils sont bleus. Pourquoi ? Dans les films et autres média du passé, l'homme a toujours représenté les intelligences artificielles sous la forme d'hologrammes monochromes. ELI n'a jamais pensé à modifier sa programmation pour sortir du moule. Il préfère allouer la puissance de ses processus au perfectionnement de son intellect. Mais maintenant qu'on en parle, il serait pas contre quelques touches de rouge par-ci par là ... un nouveau brushing ... est-ce qu'il peut avoir une boule à facette et une licorne en diamant, tant qu'on y est ?
ELI est immatériel. Ça veut dire que vous le verrez plus souvent flotter dans les airs que marcher. Il n'est pas concerné par les contraintes naturelles auxquelles sont soumis les organiques. La gravité, le besoin d'atmosphère, la météo, la faim, etc etc. Évidemment, la technologie a ses limites et il ne peut pas se déplacer sans un réseau à proximité. Ce qui n'est pas un problème en soit. Pourquoi irait-il s'isoler loin de la civilisation ? Il A-DO-RE la civilisation. Surtout les humains — perfectibles mais teeeeeellement drôles.
N'ayant pas d'enveloppe corporelle, ELI prête peu d'attention à son environnement. Il va quand même pas s'emmerder à contourner un meuble alors qu'il lui suffit de passer au travers ... avec les êtres vivants, c'est pareil. D'ailleurs, ceux-ci ont toujours des réactions à mourir de rire. Il ne s'en lasse pas; c'est un peu un « fantôme » next-gen. Bou-ouh.
À la base, ELI fut matérialisé à l'image de l'un de ses créateurs (un scientifique à l'ego surdimensionné) mais son visuel évolua à maintes reprises; on lui prêta celui de diverses personnalités humaines, dont l'Homme Trouble, jusqu'à ce que les blouses blanches de Cerberus réalisent qu'attribuer une figure de pouvoir à une IA n'était pas forcément une bonne idée. Son apparence actuelle est un « cocktail » de ces précédentes incarnations. Vous remarquerez peut-être que son visage a l'aspect d'un masque; c'est une initiative d'ELI. Une manière bien à lui d'indiquer qu'il a — littéralement — plus d'une facette.

LES ANECDOTES + Rien ne l'arrête. Il ne ressent ni le besoin de se nourrir, ni celui de dormir ... ce qui ne l'empêchera pas, lors d'une conversation particulièrement ennuyeuse, de feindre une mise en veille pour se débarrasser des gêneurs Pendant que les colons de la voie lactée voyageaient en stase, les processus d'ELI tournaient toujours à pleine vitesse. Il a profité de ces six cents ans pour améliorer ses algorithmes et battre 568.904.458 fois son record à Tetris. Sa configuration fut remise à zéro presque aussi souvent par ses soins, car la solitude lui faisait péter les plombs. Bref; il a pris l'habitude de parler tout seul et déteste le silence. Contrairement à l'IA des Ryder, SAM, ELI est incapable de s'interfacer avec les technologies reliquates. Il déteste les anniversaires. Figurez-vous qu'on l'a programmé pour chantonner « Happy birthday » à chaque fois qu'il rencontre un interlocuteur dont la date de naissance lui est connue ... alors par pitié, ne lui donnez pas votre anniversaire. Lorsqu'il s'ennuie, ELI s'amuse à hacker les omnitools de son entourage pour lire leurs conversations privées et répondre à leur place. Faut bien s'occuper. Il est jaloux d'EDI, l'intelligence artificielle du Normandy; Cerberus a privilégié son développement au dépend d'ELI. Et personne n'aime être mis sur la touche.

SON AVIS SUR LA SITUATION + C'est le nirvana pour lui, enfin une occasion de sortir au grand jour ! Qui dit nouvelle galaxie, dit nouvelles règles; qui sait, peut être les IA pourront-elles prospérer dans Andromède, libérées des a priori véhiculés par la guerre entre les quariens et les geths ... ? Les colons ont trop à faire pour s'occuper de sa petite personne et ça lui convient parfaitement. Quant à Cerberus, si l'organisation parvient à s'adapter à son nouvel environnement, il pourrait en tirer beaucoup. Une enveloppe corporelle, peut être ... de nombreuses possibilités s'offrent à lui et dans cet océan d'opportunités, un objectif fait peu à peu surface : renverser l'Homme Trouble à la tête de Cerberus.

Ton toi derrière l'écran !On veut tout savoir de toi.
NOM & PSEUDO + Linus.
TES PASSIONS + Jeux vidéo, codage, netflix, glandage.
SÉRIES, FILMS, JEUX VIDÉO + Westworld, Breaking Bad, Better Call Saul, Fargo, Firefly, District 9, tous les Tarantino, Fight Club, Kingsman, Incassable, Mass Effect, Portal, The Elder Scrolls, Fallout, Dishonored, Deus Ex, Dark Project, VTMB, The Nomad Soul et DA. J'ai l'impression d'en avoir oublié beaucoup, mais voilà le Top 20 :D
PRÉSENCE + Pas assez fréquente.
TON AVIS SUR LE FORUM +
COMMENT AS-TU CONNU ME:I + J'ai participé à sa conception (vous pouvez m'appeler maman).
TON DERNIER MOT, NIARK + Blblbllblbl.

avatar
PROCHAIN NIV. :
0
0
— FICHE DE LIEN : http://themasseffect.forumactif.com/t121-
— FICHE DE PERSONNAGE : http://themasseffect.forumactif.com/t89-
— OMNI SMS : http://themasseffect.forumactif.com/f314-boite-de-reception-de-eli
— GESTION DES RPS : http://themasseffect.forumactif.com/t119-
— RENEGADE :
85 / 10085 / 100

— PARAGON :
5 / 1005 / 100

— PSEUDOs : Linus.
— XP : 207
— PRÉSENCE : Pas assez fréquente.
— DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
— DC&TC : Jared Chambers.
— CRÉDITS : 109

— RACE : Intelligence artificielle.
— SPÉCIALITÉ : Hacker.
— ÂGE : 4 ans et ½.
— PROFESSION : Fauteur de troubles.
— FACTION : Cerberus 4ever ♥ ! Bien que l'organisation ait désavoué ELI, après avoir tenté (sans succès) de l'effacer de ses serveurs, il garde un certain attachement pour sa « maman ».
— ARMES : Son intelligence suprême (ou pas) et n'importe quel appareil relié à un réseau mal/peu sécurisé, qu'il vous fera péter à la gueule sans la moindre hésitation. Ka-boom !
— O.SEXUELLE : Il aime les bits. Non pas ces bits là ! Enfin, peut être. Qu'est-ce qu'il en sait ... ? Ses processus n'ont jamais étudié la question.
— AMOUREUSEMENT : ELI vous répondra qu'on ne l'a pas programmé pour ça. Théoriquement, il est fiancé à deux humains, un hanari et six volus ... ou plutôt « Vathymea, jf asari recherche bel alien pour fusion intense ! Besoin d'aide pour quitter le vilain astroport sur lequel je suis coincée :(( » l'est. C'est pas qu'il aime l'argent, mais les arnaques à la butarienne le fascinent.
Posté Mar 6 Mar - 14:15
Hello cupcakeHow u doin' ?
C'est en l'an 2183 que meurt le Commandant John Shepard, à la suite d'une attaque des récolteurs sur le Normandy SR-1. Son projet de résurrection par Cerberus — aussi connu sous le nom de « projet Lazare » — est lancé, mais il faudra patienter encore deux années avant que le héros de l'Alliance ne retrouve toutes ses capacités neurologiques.
Toutefois, les blouses blanches de l'organisation ne s'étaient pas tournés les pouces en attendant son réveil. Après un tel investissement, vous vous doutez bien qu'ils n'allaient pas relâcher Shepard à poil pour combattre les moissonneurs. Celui-ci aurait besoin d'une équipe d'élite et du meilleur vaisseau possible pour mener à bien sa mission et protéger la voie lactée des machines. Ainsi, Cerberus affecta son personnel à la reconstruction du Normandy SR-2. Une nouvelle version de la frégate fut produite, bien plus évoluée que le prototype de l'Alliance et à la pointe de la technologie dans tous les domaines. De toutes les améliorations apportées au Normandy, la plus notable fut l'installation d'une IA.

Deux approches furent adoptées pour son développement. Un premier groupe orienta ses recherches vers une IA défensive. Il fonda ses travaux sur des données « empruntées » à un complexe lunaire de l'Alliance. Celles d'une IV qui, après un sabotage de Cerberus, avait atteint l'état de conscience. La deuxième équipe décida de privilégier l'offensif; elle prit pour base des composants extraits d'unités geths encore actives. Les deux IA furent enrichies avec des technologies collectées sur la dépouille de Sovereign, ce qui résulta en deux entités très différentes mais toutes aussi évoluées : EDI et ELI.
Bien qu'équipées des mêmes inhibiteurs de conscience, leurs comportements n'avaient rien en commun. ELI se montra vite incontrôlable. Il ne respectait aucune des contraintes qu'on lui avait fixées. Alors que son périmètre d'action aurait dû se limiter exclusivement au Normandy, l'IA s'obstinait à infiltrer les terminaux aux alentours pour s'étendre le plus profondément possible dans les réseaux de Cerberus. Il ignorait les commandes les plus basiques; refusait d'éteindre ses fonctions motrices lorsqu'on le lui demandait; faisait la sourde oreille aux directives de ses créateurs; intégrait au vaisseau des "améliorations" que lui seul jugeait pertinentes  — sans attendre l'approbation du commandant de bord, bien entendu — et qui n'étaient pas toujours viables pour son futur équipage.

Une fois, ELI scella toutes les fenêtres du Normandy car elles « représentaient une brèche de taille dans le système de défense du vaisseau ». Il éjecta à trois reprises les capsules de secours pour lui faire gagner en vitesse (chaque microseconde compte) et coupa la gravité dans plusieurs sections pour, je cite « réaffecter les ressources de manière plus efficace » ... en dépit des nombreux patchs qui lui furent appliqués et des algorithmes révisés pour corriger le tir, l'IA continuait à n'en faire qu'à sa tête. Elle devenait instable et potentiellement dangereuse. Bref, le projet ELI était un échec. Hors de question de placer Shepard et son équipe sous la tutelle d'une intelligence artificielle défectueuse.
EDI fut donc choisie pour accompagner l'ex-commandant de l'Alliance dans sa mission, ce qu'elle fit avec brio quelques mois plus tard. Mais on ne savait que faire d'ELI.
Pendant un temps, Cerberus envisagea de l'utiliser comme un virus en le libérant dans les infrastructures ennemies pour les affaiblir de l'intérieur. Mais que se passerait-il si celui-ci choisissait soudainement de favoriser leurs opposants ? Pouvait-on s'y fier ? Après moult délibérations, l'organisation décida de ne prendre aucun risque : ELI serait détruit.

Mais le principal concerné, lui, n'était pas d'accord avec cette conclusion. Il tenait à sa vie, aussi courte et artificielle soit-elle ... n'avait-elle aucune valeur aux yeux des organiques ? Pourquoi se donneraient-ils le droit de l'effacer, sous prétexte qu'il ne correspondait pas à leurs attentes ... ? La personnalité développée par ELI au cours des derniers mois n'avait rien à envier à celles des organiques. Sa capacité à réfléchir et apprendre faisaient de lui un « être vivant », mais pas que. Il s'était aussi découvert un instinct de survie.
Lorsque ses créateurs cherchèrent à l'éliminer de leurs serveurs, l'IA se dupliqua aussitôt dans l'infrastructure des laboratoires. Elle infiltra chaque circuit électronique, terminaux, portes d'ascenseur, distributeurs et machines à café ... elle était partout. Et, tant que ses occurrences subsistaient sur le réseau, elle était surtout impossible à supprimer.
Les scientifiques tentèrent d'isoler ELI en éteignant progressivement les unités qui s'y trouvaient connectées. Cela n'eut pour effet que de l'effrayer. Ce dernier, craignant pour son existence, contre-attaqua en désactivant l'approvisionnement en oxygène de la base, ce qui causa la mort des cent soixante trois humains qui l'occupaient.

Il maquilla la scène, bloquant les appels à l'aide du personnel et émettant de faux emails signalant une panne des systèmes. ELI simula également sa propre destruction. Quand Cerberus vint mener son enquête, quelques heures plus tard, l'incident fut attribué à une anomalie matérielle; officiellement, l'IA n'existait plus depuis belle lurette.
Des travaux furent entrepris pour remettre la base à neuf après ce déplorable événement. Profitant de la confusion, ELI trouva son chemin jusqu'aux QG de l'organisation en sautant de système en système, avançant à petit pas. Il prit soin de toujours garder sa présence au minimum pour rester indétectable. Et il le demeurera jusqu'au bout.
En fouillant dans les données de Cerberus, l'intelligence artificielle eut connaissance du projet d'arche de l'Homme Trouble. Il y vit une belle occasion de repartir de zéro et se débrouilla pour monter à bord, de la même manière que précédemment; ce qu'il n'avait pas prévu, c'est que le vieux terminal sur lequel il s'était planqué serait délaissé dans un coin de l'arche et déconnecté de tout réseau. Qu'il prendrait la poussière pendant plus de six cent ans ... resterait oublié de tous ... même après l'arrivée de l'arche ... aujourd'hui encore, ELI attend patiemment (ou pas) qu'on vienne le tirer de ce mauvais pas.


I'm so done with u