AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

the end is where we begin ✧ rigel
avatar
PROCHAIN NIV. :
0
0
— FICHE DE LIEN : http://themasseffect.forumactif.com/t173-we-re-all-made-of-stardust-rigel
— FICHE DE PERSONNAGE : http://themasseffect.forumactif.com/t141-the-end-is-where-we-begin-rigel
— OMNI SMS : http://themasseffect.forumactif.com/f349-boite-de-reception-de-rigel-brennan
— GESTION DES RPS : http://themasseffect.forumactif.com/t175-rigel-et-ses-histoires
— RENEGADE :
15 / 10015 / 100

— PARAGON :
85 / 10085 / 100

— PSEUDOs : nebby
— XP : 14
— PRÉSENCE : variable
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : n/a
— CRÉDITS : 23

— RACE : petite humaine sans prétention.
— SPÉCIALITÉ : error 404: not found.
— LIEU D'HABITATION : le nexus.
— ÂGE : 14 ans, mais elle possède bien plus de vécu que les autres gens de son âge.
— PROFESSION : autrefois étudiante, elle fait tout et rien pour s'occuper désormais.
— FACTION : l'alliance.
— ARMES : ses pouvoirs biotiques amplifiés par un implant l4, ainsi qu'un pistolet kessler 1 à n'utiliser qu'en cas d'urgence.
— O.SEXUELLE : pansexuelle; elle garde ses options ouvertes.
— AMOUREUSEMENT : célibataire.
Posté Ven 23 Mar - 1:33
Valérian Rigel BrennanNow I don't believe men are born to be killers,
I don't believe the world can't be saved.

NOM & PRÉNOM(S) + Brennan. Par le passé, plusieurs portaient ce patronyme, mais elle est désormais la dernière survivante de sa lignée. Valérian, prénom emprunté à un des protagoniste d'une bande dessinée racontant les aventures d’un duo d’explorateurs de l’espace, bien que la référence ne soit plus captée de nos jours. Comme l’a fait l’œuvre littéraire ayant inspiré son appellation, le nom lui-même finira probablement par sombrer dans l’oubli puisqu’elle l’utilise désormais peu, préférant son second prénom; Rigel, d’après une des étoiles de la constellation d’Orion. Étrange, peut-être, mais cela sonne déjà plus comme un nom que pourrait porter une personne que l’autre appellation de l’astre, Beta Orionis. SURNOM + On ne lui en a jamais vraiment donné; c’est plutôt elle qui affuble ses pairs de toute sortes d’appellations étranges. AGE + Si on comptait celui-ci en années vénusiennes, elle serait considérée comme majeure. Cependant, en années terriennes, elle n’a que 14 ans. C’est peu, certes, mais déjà mieux que les 7 ans et demi qui lui seraient données par la période orbitale de Mars…  ESPÈCE + Elle est de ceux qu’on appelle « homo sapiens », mais même la dénomination scientifique de son espèce ne changera rien au fait qu’elle ne soit qu’une petite humaine sans prétention. Rigel s’obstinera tout de même à dire qu’elle est une martienne à quiconque voudra l’entendre. LIEU D'ORIGINE + Évidemment, elle est née sur Mars, dans le Système Solaire de la Voie Lactée. Cet endroit qu’elle appelait autrefois « maison » lui parait bien lointain à présent... PROFESSION + Autrefois étudiante à l’Académie Jon Grissom, plus précisément au sein du Projet Ascension, elle a été, comme le reste de ses camarades, contrainte à mettre une pause à – pour ne pas dire abandonner – sa formation en raison de l’arrivée des Moissonneurs. L'école n'étant plus, elle se tourne les pouces lorsqu’elle n’est pas en train de donner un coup de main où il y a besoin à bord du Nexus. Bref, elle fait tout et rien dans l’espoir de se rendre utile. LIEU D'HABITATION + Elle vit dans le Nexus, plus spécifiquement dans une chambre qui n’est guère plus grande qu’un placard à balais, mais c’est son placard à balais et elle l’aime bien. SITUATION AMOUREUSE + Rigel est célibataire, elle n’a d’ailleurs jamais eu de relation avec qui que ce soit. ORIENTATION SEXUELLE + Bien qu’elle n’ait jamais éprouvé de sentiments concrets envers quiconque, Rigel se définit comme pansexuelle. Elle garde ses options ouvertes et ne pense pas que le genre, ni même l’espèce soit d’une grande importance; c'est ce qu'on ressent qui compte. FACTION + Elle fut placée sous la tutelle de l’Alliance Interstellaire afin d’apprendre à maîtriser ses habiletés biotiques. Rigel se destinait également à une carrière parmi leurs rangs avant que…eh bien, vous savez tous ce qui s’est passé pour qu'elle finisse relocalisée dans une toute autre galaxie. ARMES + Son cerveau. Si si, je vous jure. N’est-ce pas de là que viennent les pouvoir biotiques, après tout ? Ceux de Rigel son amplifiés par un implant L4. Rigel est également équipée d’un pistolet Kessler I, cependant, on lui a bien expliqué qu’il ne s'agissait pas d'un jouet et qu'elle n'était autorisée à utiliser qu’en cas d’urgence. SPÉCIALITÉ + Elle n’en a pas.  

Paragon ☩ renegadela moralité de ton personnage





Commençons d’abord par citer que Rigel n’est pas particulièrement facile à cerner tant elle peut contredire sa propre personne. Elle se trouve encore à un âge où sa personnalité n’est pas entièrement coulée dans le béton et demeure donc sujette au changement, que ce soit à cause d’expériences vécues ou de l’influence d’autrui. L’aura qu’elle dégage, cependant, n’est pas celle d’une gamine influençable. Rigel parait particulièrement mature, bien au-delà de ce qu’on s’attendrait à observer derrière ses 14 ans. C’est son parcours de vie l’a rapidement fait gagner en maturité, sans vraiment qu'elle puisse en faire le choix, on retrouve donc chez elle une certaine sagesse et on remarque rapidement qu’elle possède une bonne conception du monde qui l’entoure et de ses subtilités.

Certes, la jeune martienne est une personne logique, mais également très émotive qui, derrière un extérieur aux airs calmes, cache une certaine impulsivité. Ses sentiments ont tendance à prendre le dessus lorsqu’elle est directement impliquée dans une situation mettant à l’épreuve ses convictions. Elle s’efforce de ne pas laisser ceci entraver son raisonnement logique et sa capacité à relativiser, mais elle a encore tendance à s’emporter. On s’accorde tout de même pour affirmer que Rigel est de bon conseil lorsqu’on a besoin de faire le point une situation ne la touchant pas personnellement, ou encore lorsqu’un retour sur une instance où elle se serait emportée est effectué.

Rigel est du genre optimiste; elle préfère voir le bon côté des choses plutôt que de s’attarder sur le négatif. Ce n’est pas pour autant qu’elle ignore celui-ci, par contre, mais selon l’adolescente, s’apitoyer sur son sort tout en s’avouant vaincu lorsqu’on rencontre un obstacle ne mène à rien, c’est donc pourquoi, malgré toutes les déboires qu’on a pu lui balancer à la figure, elle témoigne d’un désir persistant de tirer le mieux d’une situation tout en essayant de faire de ce monde un endroit meilleur. Elle ose croire que d’autres partagent cette aspiration malgré la présence d'une haine perpétuelle qui semble vouloir tout engloutir. Il s’agit là d’une ambition plutôt utopiste, elle le reconnait, mais Rigel se définit elle-même comme une rêveuse et n’amène pas toujours les idées les plus réalistes. Elle s’évade souvent dans ses propres pensées, où son côté idéaliste, ainsi que la pointe de naïveté qu'elle a pu conserver malgré elle, ressortent.

La persévérance de Rigel fait partie de ses plus grande qualités, même si parfois, celle-ci devient excessive et déborde dans l’acharnement. L’abandon ne faisant pas partie de son vocabulaire, elle ne s’avouera jamais vaincue avant d’avoir essayé, et si son premier essai se termine sur un échec, elle retentera sa chance jusqu’à obtenir des résultats, après s’être arrêtée pour prendre un peu de recul et évaluer la situation et maximiser ses chances de réussite.

Rigel est définitivement têtue, il n’y a aucun doute là-dessus, et elle aime argumenter. Elle n’a pas peur d’énoncer ses opinions et le fond de sa pensée, souvent de manière crue. Elle dit les choses comme elles sont et est une adepte du sarcasme, son humour se base d’ailleurs énormément sur celui-ci, ce qui peut lui donner l'impression qu'elle cache un côté méprisant, mais son honnêteté brutale ne se limite pas aux critiques; Rigel ne se retient pas de complimenter les gens et de les féliciter, même si elle a pour sa part de la difficulté à accepter les compliments. Rigel démontre aussi quelques problèmes en lien avec la gestion de la colère et il lui arrive de se montrer opposante à l'autorité, surtout lorsque l’autorité en question menace ses valeurs personnelles. Il est plutôt difficile de la mettre à bout puisqu’elle est généralement de bonne humeur, mais lorsque ceci se survient, elle explose sans faire preuve de retenue, au point même d’en devenir agressive et d'avoir recours à la violente dans les cas les plus extrêmes.

Autoproclamée reine de la gaffe; elle semble toujours être en train de s’attirer des ennuis en raison de son caractère téméraire. Pourtant, on remarque aussi qu’elle dispose d’une habileté innée à se sortir de situations précaires, ce qui témoigne d’une grande débrouillardise. En dépit de sa maladresse, Rigel a de bonnes intentions; ses actions, même celles pouvant blesser, ne sont pas dictées par une méchanceté pure et elle apprécie venir en aide aux gens : elle éprouve un besoin de se rendre utile et de sentir qu’elle fait une différence, aussi minime soit-elle.

Rigel aime l’aventure et se retrouver face à l’inconnu. Curieuse de nature et constamment à la recherche de nouvelles expériences et connaissances, elle accepte à bras ouverts la nouveauté. Sa curiosité s’avère être un des facteurs contribuant à son statut d’aimant à ennuis puisqu’il lui arrive bien trop souvent de se mêler de ce qui ne la regarde pas. Elle éprouve un certain dédain face aux mensonges et secrets; elle n’apprécie aucunement être laissée dans l’ombre et lorsqu’elle se trouve sous l’impression qu’on lui cache quelque-chose, elle mène son investigation pour obtenir des réponses, s'aventurant malheureusement au-delà des limites de la vie privée à maintes reprises.

Rigel est plutôt du genre indépendante, mais ce n’est pas parce qu’elle sait faire preuve d’une grande autonomie qu’elle est pour autant recluse, même s’il lui arrive d’avoir un peu de difficulté à tisser des liens avec les gens de son âge. Elle a, en grandissant, majoritairement côtoyé des individus plus âgés, mais surtout très intelligents. Elle décrit elle-même son expérience comme ayant été « élevée dans une bulle par des scientifiques », car ayant longtemps vécu au sein du centre de recherches où travaillait sa mère, ce n’est qu’à onze ans qu’elle a commencé à régulièrement côtoyer des enfants de son groupe d’âge. Intellectuellement, Rigel possède une fois de plus une longueur d’avance sur ses pairs. Son QI est supérieur à la moyenne, même si elle ne comprend pas l’intérêt de mesurer l’intelligence sur un système de points, puisqu’on a chacun ses forces et ses faiblesses. Elle est très cultivée et particulièrement douée académiquement en histoire, mathématiques et en sciences. Bien que ses résultats soient très bons dans les autres matières, le trio mentionné plus tôt comporte celles pour lesquelles elle démontre le plus grand intérêt. Rigel possède des aptitudes marquées en ce qui concerne la technologie, par laquelle elle est fascinée. Programmation, mécanique, piratage informatique; abordez ces sujets si vous souhaitez capter son attention.

Concernant ses habiletés biotiques, Rigel est encore quelque-peu effrayée par celles-ci. Les habitudes démontrées sont inférieures au potentiel détecté chez elle : elle se retient par peur de blesser quelqu’un. Elle sait très bien quels sont les préjudices envers ses semblables, ce qui contribue d’autant plus à ses insécurités au sujet de sa particularité. Même en était entourée de gens ouverts d’esprits supportant son développement, elle démontre encore une difficulté à surmonter ce barrage psychologique pour démontrer ouvertement son talent. Comme solution à ce problème, on suggère de simplement laisser à Rigel le temps de s’accepter sans la forcer dans des situations qui la rendraient inconfortable.

Rigel possède un autre visage que celui qu'elle montre au monde. Elle dissimule habilement certains éléments de sa personne, notamment une grande frustration qu'elle refoule continuellement et qui contribue à ses problèmes de colère. Derrière son optimisme et sa persévérance, on retrouve les moments où elle se sent complètement désavouée, écrasée sous le poids du monde et où elle aurait bien envie de dire « Fuck it » et de laisser tomber. Pourtant, elle se doit de rester forte parce qu'elle est déjà arrivée si loin et son orgueil l'empêche de jeter tous ses efforts à la poubelle, même si elle sait pertinemment qu'au final, elle va mourir et progressivement sombrer dans l'oubli, jusqu'à ce que plus personne ne se souvienne de son existence. Rigel ne refuse qu'on la prenne en pitié, elle veut montrer qu'elle est plus qu'une pauvre petite gamine sans défense. Sa peur la plus grande serait de ne pas être à la hauteur des attentes que l'on place envers elle, mais aussi de celles ridiculement élevées qu'elle place sur sa propre personne, bref de décevoir.

Officiellement, Rigel a à son dossier un diagnostic de dépression brève récurrente, un trouble qui, comme son nom l'indique, est caractérisé par des épisodes dépressifs assez courts, mais répétitifs. Chez Rigel, c'est suite au décès de ses parents que les symptômes sont initialement apparus. Ceux-ci durent rarement plus de deux, voire trois jours. Pourtant, lorsqu'elle plonge, ceci survient rapidement et dans l'espace de quelques heures, elle peut passer de parfaitement fonctionnelle à suicidaire, mais ce n'est pas comme si elle allait le crier sur tous les toits. Généralement, elle ravale sa déprime et maintient sa façade optimiste alors que derrière son masque, elle est en train de craquer. Son mécanisme de défense, c'est d'ignorer, de faire comme si tout allait bien. Rigel ne sait cependant pas comment gérer ses émotions négatives et parfois, il devient difficile d'ignorer, alors pour se distraire de sa détresse psychologique, elle s'inflige un mal physique. L'automutilation n'est pas hors du commun chez les dépressifs et Rigel présente, elle aussi, des tendances autodestructrices. Elle se coupe, elle se brûle, et ce sous les yeux de tous sans que personne ne le remarque. Selon son psychologue, Rigel se porte bien, mais maintenant, vous savez qu'en réalité, elle a simplement peur de dévoiler ses faiblesses.

Une autre chose que Rigel ne cries pas sur tous les toits, bien qu’elle ne cache pas non plus : elle est trans. Son genre n’est pas conforme à celui qu’on lui a assigné à la naissance en se basant sur l’apparence de ses parties génitales. Voyez-vous, on a à tort assumé qu’elle était un garçon le jour de sa naissance, mais dès un jeune âge, elle a commencé à rejeter cette étiquette placée sur elle contre sa volonté. Pourtant, elle ne présente pas de dysphorie du genre proéminente et est très à l’aise vis-à-vis de ses attributs qui, généralement, sont associés au genre masculin; elle n’a pas particulièrement envie de subir quelconque intervention médicale pour altérer l’apparence de son corps. De même, son attitude s’approche grandement du « garçon manqué » et le fait qu’elle ne soit pas la définition même de la féminité lui a attiré des remarques peu glorieuses comme « C’est quoi l’intérêt de vouloir être une fille si tu vas continuer à te comporter comme plus un gars que comme une fille ? » ou bien « Tu veux qu’on te désigne comme une fille, alors agis en conséquence, parce que là tu rends les gens confus. ». Inutile de préciser que ceux ayant émis ce genre de commentaire se sont pris un poing dans la gueule parce que Rigel les emmerde autant qu’elle emmerde les rôles et stéréotypes de genre. Elle n’aurait pas pu « rester un garçon » puisqu’elle ne l’a jamais été.

en bref, ses plus

logique ✧ passionnée ✧ cultivée ✧ persévérante ✧ honnête ✧ mature
intègre ✧ débrouillarde ✧ serviable ✧ réfléchie

en bref, ses moins

impulsive ✧ colérique ✧ acharnée ✧ sarcastique ✧ maladroite ✧ défiante
émotive ✧ insécure ✧ indiscrète ✧ abrupte

A propos de Rigel BrennanOn veut tout savoir de lui.

PHYSIQUE + Commençons par l'évident : Rigel est humaine. Son enveloppe charnelle ne la fait pas sortir du lot,. elle a tout d'une jeune fille ordinaire. Elle mesure 152 centimètres, soit tout juste cinq pieds. Certes, ceci est sous la moyenne observée dans son groupe d'âge, mais ce n'est aucunement inquiétant puisqu'elle est encore en train de grandir. On estime qu'elle pourrait facilement gagner une dizaine de centimètres supplémentaires avant que sa croissance ne s'achève, bien que ça ne soit évidemment pas un fait définitif; seul l'avenir pourra apporter une certitude à ce sujet. Autre que cela, elle pèse autour de 90 livres et ne paraît définitivement pas costaude. En toute franchise, c'est bien l'inverse : Rigel est pratiquement une brindille. Sa force physique est proportionnelle à son gabarit et n'a donc rien d'impressionnant. Rigel est cependant loin d'être en mauvaise condition physique et à défaut de posséder la force nécessaire pour disposer de l'avantage en combat rapproché, sa petite stature la rend très agile et apte à se cacher et à se faufiler dans des endroits étroits.

On a souvent dit à Rigel qu'elle était le portrait craché de sa mère et pour cause : lorsqu'on regarde des photos sur lesquelles Rigel et Stacy se trouvent côte à côte, on peut clairement voir de qui la plus jeune a hérité la majorité des traits de son visage. Ses yeux verts, identiques à ceux de sa génitrice, sont sans doute la caractéristique commune qui d'office est la plus évidente. On remarque aussi qu'elles possèdent le même nez légèrement retroussé sur un visage de forme ronde. Ajoutons à ceci une peau claire parsemée de taches de rousseurs, qui bronze difficilement, non pas que Rigel l'ait personnellement testé - voyez-vous, il n'y a pas énormément d'endroits sur sa planète d'origine où il est possible de s'allonger pour peaufiner son bronzage en toute quiétude, mais autant dire qu'il serait dans son meilleur intérêt de se badigeonner de crème solaire SPF 40 avant de se rendre au bord de la mer en plein été. Rigel n'a cependant pas hérité de la chevelure flamboyante de sa mère. Si Stacy possédait une magnifique crinière auburn, Rigel doit pour sa part se contenter de sa tignasse brune, dans laquelle on peut tout de même observer quelques reflets roux, qui lui tombe sur les épaules lorsqu'elle ne l'attache pas en queue de cheval.

En plus de ses taches de rousseur, plusieurs cicatrices marquent la peau de Rigel, qu'elles soient le résultat de bêtes accidents ou de son penchant pour l'automutilation. Si la plupart sont subtiles, une d'entre elles l'est moins. Sur son avant-bras droit, on observe une brûlure longue d'une dizaine de centimètres qui rend Rigel réticente à l'idée de porter des chandails à manches courtes. C'est ce qu'il reste brûlure au second degré qui n'a pas guérie correctement : elle se l'est elle-même causée sur impulsion et elle l'a regretté après coup, comme ses autres épisodes de mutilation, elle n'a en conséquence pas cherché  à recevoir quelconque attention médicale alors qu'elle aurait dû. On retrouve aussi sur sa peau de nombreuses égratignures et ecchymoses, mais celles-ci sont, contrairement à bon nombre de ses cicatrices, purement accidentelles; le résultat de ses nombreuses gaffes quotidiennes.

Au niveau de son style vestimentaire, celui-ci est plutôt décontracté : Rigel ne se complique pas la vie. On note que sa garde-robe est en majorité composée de jeans et de t-shirts graphiques, la plupart ornés d’inscriptions ironiques telles que « This is my last clean shirt », « In my defense, I was left unsupervised » ou encore « That’s a terrible idea…count me in. ». Réticente à dévoiler les cicatrices sur ses bras, elle a pris l’habitude de superposer chandail à manches longues et t-shirt. Autre que cela, Rigel aime bien les chemises en flanelle; elle en possède de toutes les couleurs et dispose aussi de quelques sweats à capuche. Il y en a d’ailleurs un qu’elle porte plus que les autres : un hoodie rouge qui parfait définitivement trop grand pour elle et qui appartenait à sa sœur, Peggy, avant que Rigel ne lui pique. Elle ne porte pas d’habits typiquement féminins; elle trouve les robes et jupes plus encombrantes qu’autre chose et ne pense pas que ça lui va particulièrement bien…vous l’imaginez dans une robe rose à frous-frous, vous ? Ouais, moi non plus.
LES ANECDOTES + Rigel est atteinte de situs inversus, une condition qui cause une disposition mirrorée des organes internes. Bien que cette particularité soit à l’origine d’une certaine confusion chez les gens regardant ses radiographies du thorax, elle n’éprouve aucun symptôme négatif et est autrement en parfaite santé. Elle porte tout de même un bracelet d’identification médicale qui énonce sa condition par mesure de sécurité. Elle est très embarrassée de l’admettre, mais elle a encore besoin d’une veilleuse pour s’endormir. À 14 ans, Rigel n'a toujours pas surmonté sa peur du noir, ou plutôt de ce qui pourrait se cacher dedans et trouve réconfortant d’avoir une source de lumière dans l’obscurité de la nuit. Dans son temps libre, elle aime bricoler et fabrique des robots à partir de tout et rien. Sa première création était à base d’un grille-pain alors qu’elle avait 7 ans. Le piratage informatique, c’est aussi un de ses hobbies. De même que les jeux vidéo. Rigel sait jouer de la guitare; c’est sa sœur Peggy qui lui a appris. Pourtant, elle n’a pas touché l'instrument depuis le décès de cette dernière. Elle a l’habitude de tâter la base de son crâne, à la jonction avec la nuque, car c’est là que se trouve son implant. C’est comme si elle avait peur qu’il disparaisse du jour au lendemain.
SON AVIS SUR LA SITUATION +  Rigel ne sait...pas trop quoi penser. Tout lui semble si irréel, mais aussi incroyablement accablant. Ses émotions sont contradictoires puisqu'elle a du mal accepter que le monde qu'elle a connu n'existe plus, alors qu'en même temps, elle fait le deuil de son ancienne vie, de sa famille et de ses amis. Son sort, elle est en voie de l'accepter tout en s'adaptant, mais elle espère encore pouvoir se réveiller et réaliser que tout ça n'était qu'un mauvais rêve, sachant bien sûr qu'il ne s'agit pas d'une possibilité. Malgré tout, elle reste fidèle à elle-même et au meilleur de ses capacités, elle continue à aller de l'avant, parce qu'elle a l'impression de le devoir à tous ceux ayant été laissé derrière, tous ceux qui ont été massacrés alors qu'elle fait partie des quelques chanceux ayant pu s'évader à temps. Rigel démontre une certaine culpabilité du survivant et lorsqu'elle se retrouve seule avec elle-même, une seule idée occupe ses pensées : elle aurait mieux fait de mourir avec les milliards d'autres habitants de la Voie Lactée. C'est pour cela qu'elle est tout le temps en action, elle doit s'occuper pour oublier. Lorsqu'elle ne s'attarde pas trop sur les circonstances, tout va bien. Rigel démontre aussi un certain optimist puisqu'elle est très excitée à l'idée de découvrir une nouvelle galaxie. Bref, tout ça, c’est difficile pour elle, mais elle essaie de se concentrer sur le positif.
Ton toi derrière l'écran !On veut tout savoir de toi.
NOM & PSEUDO + Ty, mais on m'appelle nebby (oui, tout en minuscules parce que c'est aesthetic™)
TES PASSIONS + Dessin, jeux vidéo, écrire, being gay //baffe
SÉRIES, FILMS, JEUX VIDÉO + Mass Effect, évidemment, sinon je ne serais pas ici (mais bon je suis encore un peu noob vis-à-vis de la série vu que je m'y suis plongé il n'y a que quelques mois). À part ça, il y a Overwatch, Game of Thrones, Fire Emblem, Arrow (et ses séries dérivés), le MCU, Battle Royale, Voltron, The Sims, Pokémon, RWBY...bref je vais pas lister toute ma panoplie sinon on va y passer toute la journée...
PRÉSENCE + aussi souvent que possible, mais comme c'est variable je préfère ne pas mettre de nombre fixe
TON AVIS SUR LE FORUM + (ノ◕ヮ◕)ノ*:・゚✧
COMMENT AS-TU CONNU ME:I + Euh...j'ai cherché et j'ai trouvé?
TON DERNIER MOT, NIARK + patate

avatar
PROCHAIN NIV. :
0
0
— FICHE DE LIEN : http://themasseffect.forumactif.com/t173-we-re-all-made-of-stardust-rigel
— FICHE DE PERSONNAGE : http://themasseffect.forumactif.com/t141-the-end-is-where-we-begin-rigel
— OMNI SMS : http://themasseffect.forumactif.com/f349-boite-de-reception-de-rigel-brennan
— GESTION DES RPS : http://themasseffect.forumactif.com/t175-rigel-et-ses-histoires
— RENEGADE :
15 / 10015 / 100

— PARAGON :
85 / 10085 / 100

— PSEUDOs : nebby
— XP : 14
— PRÉSENCE : variable
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : n/a
— CRÉDITS : 23

— RACE : petite humaine sans prétention.
— SPÉCIALITÉ : error 404: not found.
— LIEU D'HABITATION : le nexus.
— ÂGE : 14 ans, mais elle possède bien plus de vécu que les autres gens de son âge.
— PROFESSION : autrefois étudiante, elle fait tout et rien pour s'occuper désormais.
— FACTION : l'alliance.
— ARMES : ses pouvoirs biotiques amplifiés par un implant l4, ainsi qu'un pistolet kessler 1 à n'utiliser qu'en cas d'urgence.
— O.SEXUELLE : pansexuelle; elle garde ses options ouvertes.
— AMOUREUSEMENT : célibataire.
Posté Ven 23 Mar - 1:33
This is my storyI used to be love-struck, now I'm just fucked up.

An 2183
Académie Jon Grissom
Voie lactée — Nébuleuse de Petra —  Système Vetus

Rien à signaler ? demanda Rigel en regardant Jen qui montait la garde près de l’entrée de la salle des professeurs.
Rien, confirma Jen, le couloir est désert. Au fait, tu crois que c’était vraiment nécessaire de venir ici pour t’infiltrer dans la base de données de l’école ? J’veux dire, tu aurais facilement pu la pirater avec ton OmniTech…


Rigel haussa les épaules. Jennifer soulevait un point important; l’adolescente aurait bien pu s’infiltrer dans les fichiers de l’école à distance avec la magie de l’Extranet, mais il y avait quelque-chose d’exaltant à propos de pénétrer dans une pièce où les élèves n’étaient d’habitude pas autorisés à entrer, ce qu’elle s’empressa d’expliquer à son amie.

Mouais, si tu le dis, répondit Jen entre deux coups d’œil dans le couloir pour s’assurer que celui-ci était toujours vide. Tu cherches quoi, d’ailleurs ? Les réponses au contrôle de math de vendredi prochain ?
Nan, j’ai juste envie de voir ce qu’ils ont écrit dans mon dossier.

Jen regarda Rigel d’un air incrédule, ce à quoi cette dernière ne porta pas attention. Elle se pencha sur le terminal de données au fond de la pièce. Une trentaine de seconde plus tard, elle avait réussi à pénétrer dans les serveurs. Vraiment pas top, leur sécurité informatique. Ou peut-être que Rigel était juste douée pour traverser les pare-feu. Devant ses yeux s’étalait l’entièreté des données concernant les élèves de l’Académie Grissom.

Donc… murmura-t-elle. A, B…Baxter, Bennett, non, Bishop, Boivin…on se rapproche…Brennan! Voilà!

Elle cliqua sur son nom et instantanément, son dossier apparut :


Dossier 4164-0451-8574
BRENNAN, Valérian Rigel
Date de naissance: 17/10/2172

Historique

Valérian Rigel Brennan nait sur Mars en octobre 2172. Troisième enfant de Stacy Brennan et Amelia Vance, elle n’est cependant biologiquement liée qu’à Stacy, les deux femmes ayant décidé d’avoir recours à un don de sperme pour concevoir Rigel plutôt que d’adopter comme elles l’avaient fait près d’une décennie plus tôt en accueillant Sharon et Peggy – de son nom complet Margaret, mais celui-ci n’était utilisé que rarement dans le contexte familial – au sein de leur foyer. Bien qu’assignée mâle à la naissance, Rigel déclara dès l’âge de quatre ans être une fille tout en exprimant son malaise à l’idée d’être désignée entant que « garçon ». Son entourage se montra immédiatement acceptant de son identité sans trop poser de questions, lui fournissant un environnement propice à son épanouissement.

On note que la présence d’Amelia fut limitée au cours des premières années de la vie de Rigel. Étant en service actif dans les forces armées de l’Alliance, elle pouvait partir en mission pendant des semaines ou encore des mois. Stacy, elle, bien qu’elle soit aussi officiellement enrôlée dans l’Alliance, possédait un emploi plus stable dans le domaine de la recherche et du développement scientifique. Lorsque Rigel est née, elle se trouvait en poste sur une station de recherche à proximité de ruines prothéennes où elle étudiait entre autres les artefacts qu’on y avait déterrés. Oui, ces mêmes artefacts ayant permis à la race humaine de réaliser d’immenses avancées technologiques. Malgré toutes les découvertes déjà faites, il restait tout autant de mystères et Stacy consacra sa vie à les élucider. La vocation de sa mère offrit à Rigel une enfance hors du commun; elle passa une majeure partie de sa vie au centre de recherches, entourée de nombreux scientifiques, de technologies de pointe, mais aussi de particules d’élément zéro. C’est vers ses cinq ans que les premiers signes évidents d’un potentiel biotique se présentent chez Rigel, résultat d’une exposition répétée à l’ézo, si bien in utero qu’après sa naissance. Elle démontre en plus une précocité intellectuelle importante, son QI est par la suite évalué à 175. Rigel refuse cependant de s’en vanter, affirmant que l’intelligence, c’est subjectif et qu’elle trouve que la mesurer par des tests standardisés est assez débile. En plus de tout ça, elle possède une affinité presque instinctive pour la mécanique et l’informatique.

En 2178, après de nombreuses missions l’ayant conduite aux quatre coins de la galaxie, Amelia demande à être relocalisée afin d’être plus souvent auprès de sa famille. On l’assigne alors à la même station employant sa compagne où elle devient responsable de la sécurité. Elle avait occupé un poste similaire à cet endroit vingt ans auparavant et c’est à cette occasion qu’elle rencontra Stacy. Ce retour de chance pas grand-chose à la vie de Rigel, bien qu’elle apprécie pouvoir voir sa mère en personne chaque jours, plutôt qu’une fois semaine par communication vidéo.

Malgré la différence d’âge, Rigel était particulièrement proche de ses sœurs, surtout Peggy qu’elle voyait comme un modèle. Peggy rejoint l’Alliance en août 2181, elle est alors âgée de 18 ans. Peu de temps après son départ pour le programme d’entraînement de base, un incident se produit sur l’un des sites d’excavations de ruines plus récemment découverte sur la planète rouge. Cet incident dont les détails sont classés confidentiels coûta la vie à toute une équipe de recherche, incluant Stacy et Amelia. Le terrain étant trop accidenté, on ne put récupérer leurs corps et le site fut condamné. Le deuil fut difficile pour Sharon et Rigel, mais aussi pour Peggy, bien que cette dernière ait insisté à poursuivre son entraînement plutôt que de retourner auprès de sa famille pour les soutenir. Rigel nota que Sharon eut une réaction hostile face à la décision de Peggy, ce qui causa des tensions entre les jumelles.

« Après ces évènements, Sharon est devenue méconnaissable. C’est comme si je me trouvais face à une toute autre personne. »

Suite au décès de leurs parents, Sharon assuma temporairement la garde de sa sœur, bien que ceci s’avéra être une trop grande responsabilité pour la jeune femme qui renonça éventuellement à son droit de garde, laissant donc le sort de Rigel entre les mains de l’état. C’est après un bref séjour en foyer d’accueil que Rigel fut transférée à l’Académie Jon Grissom, après qu’un intervenant du centre où elle résidait ait jugé que l’académie serait plus apte à la prendre en charge puisqu’elle se trouvait maintenant à l’âge propice pour apprendre à maîtriser ses habiletés biotiques sur lesquelles on ne s’était que peu attardé par le passé.

Quelques mois seulement avant que Rigel ne rejoigne le Projet Ascension, Margaret Brennan trouva la mort lors de l'attaque des Geths sur Eden Prime. Même si la jeune fille semble bien gérer la situation comme témoigné lors de son entrevue d’admission, un suivi régulier avec le psychologue de l’établissement lui serait sans doute hautement bénéfique.

update #1XX/XX/2183, 2 jours après arrivée
L’intégration de Rigel au sein du groupe semble plutôt difficile; elle mentionne elle-même ne pas avoir l’habitude de se tenir avec des gens de son groupe d’âge. Elle s’entend cependant plutôt bien avec sa camarade de chambre, Jennifer Lee. Rigel a reçu son implant ce matin et tout semble en ordre de ce côté.

update #2XX/XX/2183, une semaine après arrivée
La première rencontre de Rigel avec le psychologue a donné peu de résultats; elle se montre évasive et coopère peu. Sur une note plus positive, elle commence à prendre sa place au sein du groupe et s’entend toujours bien avec Jen. Elle semble aussi avoir des affinités avec deux autres jeunes: Saleh Namazi et Jayden O’Connor.

update #3XX/XX/2183, 2 semaines après arrivée
Rigel est à présent considérée comme étant parfaitement intégrée au groupe. Ses résultats scolaires dépassent la moyenne, bien que son comportement en classe laisse à désirer; elle manque de concentration et semble désintéressée par ses tâches.

update #4XX/XX/2183, 1 mois et 2 semaines après arrivée
Les séances hebdomadaires avec le psychologue ont commencé à devenir plus constructives au cours des dernières semaines, même si Rigel démontre encore une certaine réticence à s’ouvrir sur ses émotions, elle fait des progrès sur ce front.

update #5XX/XX/2183, 2 mois après arrivée
Les habiletés biotiques démontrées par Rigel semblent inférieures à celle qu’on avait estimé retrouver chez elle. Nous avions d’abord cru avoir affaire à une erreur survenue lors des tests de placement, mais nous avons récemment découvert la réelle source du problème. Il semble qu’elle n’extériorise qu’une infime partie de ses pouvoirs. Rigel continue de s’ouvrir peu à peu en thérapie, elle a d’ailleurs voulu révéler sa peur de perdre le contrôle de ses pouvoirs et de blesser quelqu’un, ce qui en explique beaucoup sur la situation. Nous travaillerons à l’avenir à la faire surpasser ce blocage, sans pour autant la forcer. Elle s’accoutumera en temps et lieux.

[Dernières modifications apportées à ce dossier il y a deux jours.]


Rigel referma le dossier et s’écarta de la console après s’être assurée d’avoir effacé quelconque trace de sa présence dans le système. Elle regarda brièvement autour d’elle; la pièce était bel et bien dans le même état que lorsqu’elle y était entrée, elle regagna donc la sortie et referma la porte derrière elle. Il n’y avait toujours aucun signe de vie dans le couloir. L’heure sur le cadran à affichage numérique fixé au mur en face de la porte menant à la salle des enseignants affichait tout juste midi, ce qui signifiait tout le monde devait se trouver à la cafétéria pour le déjeuner. Ceci convenait bien à Rigel qui ne comptait aucunement se faire prendre et sanctionner pour le délit qu’elle venait de commettre.

Tu sais que t’aurais juste pu demander à voir ton dossier, pas vrai ? l'interrogea Jen alors qu'elles entamèrent leur chemin pour regagner le groupe.
Ouais, mais comme j’ai déjà dit, c’est plus cool de l’obtenir illégalement; ça me donne l’impression d’être le héros d’un film d’action.

Jen et Rigel échangèrent un regard avant d’éclater de rire. Au même moment, Saleh arriva au pas de course depuis l’autre bout du couloir. Le jeune arabe s’arrêta à leur hauteur et à bout de souffle, déclara qu’il les avait cherchées partout.

Il vient de se passer un truc de ouf à la cafet’ ! déclara-t-il entre deux respirations laborieuses. Vous auriez du voir ça, c’était vraiment dément !

Les filles savaient toute deux que Saleh possédait un penchant pour le dramatique et exagérait souvent les situations, mais son affirmation piqua tout de même leur curiosité. Elles le pressèrent pour plus d'informations, s'attendant à entendre comme à l'habitude une histoire ahurissante bien décalée de la réalité. Pourtant, ce que Saleh s’apprêtait à raconter, en accompagnant son histoire de gestes expressifs comme à son habitude, était loin d’être issu de son imagination.

Bon, ok, commença Saleh. Gillian Grayson, vous voyez qui c’est ?

Rigel et Jen hochèrent la tête simultanément. Si Grayson était peu sociable et même un peu bizarre dans sa manière de se comporter, on la considérait de loin comme l’élève la plus prometteuse du programme.

Donc, on était en train de manger au calme, rien d'anormal, continua-t-il. Et puis là, sorti de nulle part, Nick décide d'utiliser ses pouvoirs pour balancer la brique de lait de Grayson. Apparemment, elle a pas apprécié parce que l'instant d'après, elle a balancé Nick 20 pieds plus loin et a mis la cafétéria sens dessus-dessous. Elle était tellement hors de contrôle que même Mitra a eu du mal à la maîtriser ! Oh et dans toute la cohue, Jay s’est pris un plateau en pleine tête, mais il devrait s’en sortir.

Les filles restèrent là, bouche-bée, en enregistrant les paroles de Saleh. Elles ne voulaient pas le croire et en même temps, regrettaient de ne pas avoir été là pour observer les évènements alors qu'ils se déroulaient. Elles ne purent cependant pas retenir leurs rires à la mention de Jayden tout en imaginant un plateau repas frappant le rouquin à la figure.





Plusieurs jours après l'incident à la cafétéria, il s'agissait encore du sujet de discussion principal entre les élèves de l'école. Des rumeurs couraient à gauche et à droite et dans le but de faire taire celles-ci, on avait, ce matin, rassemblé les jeunes du Projet Ascension pour les débriefer au sujet de la situation engendrée par une série d'évènements invraisemblables. On omit évidemment certains détails plus sensibles, notamment la présence insoupçonnée de Cerberus dans le schéma des choses, afin de ne pas affoler les jeunes. Pourtant, ceci eut l'effet contraire et intrigua davantage un bon nombre d'élèves, Rigel la première. La jeune fille était d'ailleurs particulièrement irritée face au semblant de calme que présentait les adultes alors qu'il était clair qu'ils dissimulaient quelque-chose. Qu'un parent veuille retirer son enfant du programme après une perturbation d'envergure, elle voulait bien y croire. Par contre, que trois membres du personnel soient portés à s'absenter aussi spontanément, ça, c'était plus que louche. Cela avait commencé avec Dr Toshiwa le lendemain de l'accident et par après, Sanders et Mitra mirent également les voiles. Bref, tout ça, c'était assez pour déduire que quelque-chose se tramait; quelque-chose de gros et pendant ce temps, on gardait la horde de jeunes biotiques dans le noir.

Rigel ne le tolèrerait pas.

Sans crier gare, la brune se leva en frappant son pupitre avec la paume de chacune de ses mains. Un bang résonna alors dans la pièce, attirant l’attention de tous les individus présents vers son origine : le coin arrière gauche de la salle où se trouvaient les places assignées de Jennifer Lee et Rigel Brennan.

Bon, commença Rigel d’un ton ferme. Vous allez nous dire ce qui se passe réellement, oui ou non ?

Alors qu’elle prononçait sa question, elle fixait le professeur debout à l’avant de la classe avec un regard défiant. Elle sentit alors la main de Jen agripper et se resserrer autour de son poignet droit tout en le tirant vers le bas dans le but de l’inciter à se calmer et se rasseoir.

S’il te plait, Rigel, ne fais pas une scène… murmura sa meilleure amie.

Avec un geste brusque, la martienne se défit de son emprise et, alors que tous les regards demeuraient fixés sur elle, continua :

Vous voulez nous préparer à faire face aux réalités du monde, non ? Alors, pourquoi ne pas commencer tout de suite en dévoilant les vrais détails de la situation ? On a beau être jeunes, ça ne fait pas de nous des débiles, alors arrêtez de nous prendre pour tel !

Pendant un moment, le silence régna dans la pièce, mais il fut ensuite brisé par les chuchotements d’élèves qui tout en s’échangeant des regards incertains, se demandaient si leur camarade qui avait d’abord paru faire un caprice ne soulevait pas un point important, au fond. Jayden, que l’on définissait d’habitude comme un élève calme et respectueux de l’autorité, fut le premier à se lever pour soutenir l’argument de Rigel.

Je suis de son côté là-dessus. On a le droit de savoir ce qui se passe. Si ça se trouve, nous sommes tous en danger et je ne pense pas que l’ignorance soit notre meilleur moyen de défense.

Saleh se leva lui aussi en témoignant de son approbation, suivi d’un troisième élève, puis d’un quatrième. Les uns après les autres, une majorité des élèves se trouvant dans la pièce se joignirent au mouvement, demandant à recevoir des réponses. Ne sachant pas que faire de cette conjoncture qui ne tarderait à s’envenimer, le professeur fit appel à la sécurité. Un duo d’agents pénétra dans la classe et afin de calmer la foule, ordonna aux élèves de regagner leurs chambres et d’y rester jusqu’à nouvel ordre. Ce ne fut pas sans protestations que le groupe retourna aux dortoirs, bien qu’au final, ce semblant de soulèvement eut causé plus de peur que de mal.

Allongée sur son lit, Rigel fulminait : à cause d'elle, tout le monde se retrouvait en punition et ce sans même avoir obtenu la moindre réponse à leurs questions. Elle enfonça son poing dans son oreiller et, les dents serrées, grommela quelques mots inaudibles et finalement, elle roula sur le côté pour fixer le mur. Jen, assise sur sa couchette dans le coin opposé de la pièce, leva les yeux de sur son datapad et retira un côté de ses écouteurs de sur ses oreilles et demanda :

Tu veux bien arrêter d'être emo un moment ? J'essaie de lire, par ici.

Rigel se releva en position assise et dévisagea Jen avant de répliquer :

Comment tu peux de comporter de manière aussi nonchalante ? Ça te dérange pas de savoir qu'ils nous cachent quelque-chose !?
Mouais, répondit Jen en haussant les épaules. Mais j'en fais pas tout un plat et surtout, j'essaie pas de causer une émeute en plein milieu d'une assemblée !
Premièrement, c’était loin d’être une émeute et deuxièmement…

Ne trouvant pas de « deuxièmement », Rigel soupira puis se laissa tomber vers l’arrière. Sa tête vint s’écraser sur son oreiller. Tout cela l’importunait au plus haut point, mais même si le personnel refusait de parler, elle trouverait un moyen d’obtenir les réponses tant convoitées. D’abord, il lui fallait un plan.

Un plan, un plan, il lui fallait un plan. Elle mit ses méninges en marche et eut alors un moment de génie où tout lui sembla si évident. Elle se leva d’un bond ce qui fit sursauter Jen, qui en voyant la lueur de détermination dans le regard de Rigel, savait qu’elle ne préparait rien de bon et allait sans doute s’attirer des ennuis. Jennifer retira ses écouteurs et déposa sa tablette sur son lit. Elle ne voulait pas vraiment embarquer là-dedans, mais sa curiosité eut le meilleur d’elle.

Alors, qu’est-ce que tu as en tête ?




Le plan de Rigel s'était déroulé sans aucun accroc; après plusieurs jours de préparation, elle avait pu s'infiltrer dans les bureaux de l'administration en passant par les conduits d'aération pour ensuite pirater les serveurs de l'Alliance à partir du terminal de données central avec une facilité presque déconcertante. Elle avait réussi à obtenir de précieuses informations qu'elle était à présent, de retour dans la sécurité de sa chambre, en train de feuilleter. Ceci lui apporta plusieurs réponses tout en soulevant d'autres questions. Notamment, qui étaient ces gens qui se faisaient appeler « Cerberus » et quel était leur intérêt pour les biotiques ? Une autre investigation s'imposait, mais pour l'instant, Rigel comptait se reposer un peu. Le couvre-feu était déjà passé depuis plusieurs minutes, elle éteignit donc son OmniTech, laissant sa veilleuse qui projetait au plafond des constellations comme seule source de lumière dans la pièce. Elle les regarda pendant quelques minutes avant de s'endormir.





An 2184
Académie Jon Grissom
Voie lactée — Nébuleuse de Petra —  Système Vetus

Les vacances d’été, c’était moche, Rigel l’avait décidé seulement quelques jours après leur début. La plupart des élèves – dont ses amis, Jen, Saleh et Jay – retournaient chez eux pour ces deux mois, mais elle, à défaut d’avoir une famille à visiter, était coincée à l’académie avec à peine une dizaine d’autres jeunes qui se trouvaient dans une situation similaire ou encore avaient besoin de suivre des cours de rattrapage. Son dernier contact avec Sharon remontait à il y a des mois et en toute franchise, Rigel ne tenait pas particulièrement envie de revoir celle qu’elle avait autrefois appelée sa grande sœur, mais aussi celle qui l’avait plantée là. Elle conservait une pointe d’amertume face à cet abandon et le fait d’y penser laissait comme un vide au-dedans d’elle, un vide qu’elle comblait par le ressentiment. De ce fait, lorsqu’on lui dit un matin que Sharon avait demandé à lui rendre visite, la réponse de Rigel fut catégorique :

Dites-lui d’aller se faire foutre.

Et sur ce, Rigel tourna les talons et se dirigea vers sa chambre. Évidemment, quand les choses allaient mal, Sharon prenait ses distances au lieu de rester pour la soutenir et dès que tout reprenait son cours, elle essayait de revenir dans sa vie comme si de rien était. Rigel s’allongea sur son lit et y passa le reste de la journée à broyer du noir et à nourrir sa frustration, revoyant avec peu de respect quiconque l’approchait pour venir lui proposer de venir passer du temps avec le groupe, ou bien pour la prévenir que c’était l’heure des repas. Elle n’avait simplement pas l’envie ni l’énergie de côtoyer des gens.





Dans la salle commune des dortoirs, les jeunes étaient assis autour de la table basse. N’ayant pas quelque-chose de mieux à faire, ils s’étaient rassemblés pour prendre part à une partie de Cards Against the Universe, le jeu le plus offusquant de la galaxie. De par son penchant pour le sarcasme et l’humour noir, Rigel était très douée à ce jeu. D’ailleurs, en ce moment même, elle menait la partie avec plusieurs points d’avance sur les six autres gens contre qui elle jouait. Cependant, elle ne put pas terminer la partie puisqu’en plein milieu, un surveillant vint la chercher.

Rigel, tu as de la visite, annonça-t-il.

Rigel leva la tête pour voir que derrière lui se tenait nul autre que Sharon. Merde, mais qu’est-ce qu’elle faisait là ?! Elle avait clairement déclaré à peine deux semaines plus tôt qu’elle ne souhaitait pas la voir et voilà qu’elle se ramenait à l’improviste… Aux dernières nouvelles, elle n’avait pas autorisé cette visite, ce qui signifiait que quelqu’un d’autre l’avait fait contre la volonté de la jeune fille.

Vous ne voyez pas que je suis occupée ? demanda Rigel sur un ton qui traduisait l’insolence tout en évitant d’établir un contact visuel avec sa sœur. On est en plein milieu d’une partie, là.
Le jeu peut attendre, répondit le surveillant. Ta sœur, elle, a fait le trajet depuis Mars pour venir te voir.
T’inquiète Rigel, tu peux y aller, ajouta un de ses camarades, on va t’attendre pour continuer la partie.

C’est ainsi que Rigel regagna contre son gré sa chambre, en compagnie de Sharon. Elle se montra très fermée, malgré les efforts de son aînée pour entamer la conversation. Après plusieurs tentatives infructueuses, Sharon décida de simplement s’en aller. Elle avait sans doute trop endommagé leur relation pour pouvoir un jour espérer la réparer, ce que le silence de Rigel lui fit comprendre.




An 2186
Académie Jon Grissom
Voie lactée — Nébuleuse de Petra —  Système Vetus

Il peut vraiment pas se passer une année sans que quelqu'un ou quelque-chose vienne foutre la merde par ici, hein ?

La remarque de Jen tombait à point, alors que les jeunes étaient en train de ramasser les débris laissés par la récente attaque d'un agent de Cerberus. À peine un mois s'était écoulé depuis l'évènement et tout le monde à l'académie, étudiants comme personnel, demeurait encore ébranlé, même si les projets de reconstruction des infrastructures endommagées allait de bon train. En plus des dommages matériels, quelques individus perdirent la vie lors de l'attaque et d'autres furent blessés. Évidemment, on cacha de nouveau aux étudiants la vérité sur ce qui s'était passé, ça c'était presque devenu une habitude sitôt que quelque chose se passait, de même que la tendance de Rigel à user de son affinité pour la technologie afin de découvrir ce qu'on ne révélait pas au grand public.

Et cette fois, elle devait avouer être particulièrement troublée. L’homme – si on pouvait le désigner comme tel – responsable de cet incident n’était nul autre que Paul Grayson, un nom que Rigel reconnut de son investigation quelques années plus tôt. Pourtant, selon les rapports auquels elle avait pu illégalement accéder, Grayson ne possédait pas la physionomie d’un être humain normal; on lui avait implanté diverses technologies issues des Moissonneurs.

Les Moissonneurs. Rigel en avait vaguement entendu parler, mais elle avait jusque-là cru qu’il s’agissait d’un mythe. Il s’avéra qu’elle avait tort.

Eh oh, Rigel ! Jen agita sa main devant le visage de son amie pour la faire réagir.

L'interpellée sursauta lorsqu'on la tira de ses pensées.

Que- quoi ?! balbutia-t-elle, un peu désorientée.
Ça va ? Ça doit faire trois minutes que tu fixes le vide sans réagir...
—  Désolée, je... J'étais un peu perdue dans mes pensées.
Bah dit à tes pensées d'attendre un peu, reprit Jen en lui donnant une tape dans le dos pour la motiver, parce que ces débris vont pas se dégager tout seuls et je commence à avoir faim, moi !

Rigel s’exécuta, aidant Jen nettoyer le reste de la pièce. Pourtant, son cerveau ne demeurait que peu concentré sur la tâche alors qu’elle réfléchissait à une tout autre notion : que voulaient les Moissonneurs ?





Immobile, Rigel fixait ses petites mains tremblantes. Elle se tenait au milieu d'un couloir anormalement silencieux, considérant que quelques instants plus tôt, on aurait pu entendre des coups de feu en rafale. À quelques pieds de la jeune fille se trouvaient les cadavres de trois hommes. Deux d'entre eux avaient le cou tordu dans une position peu naturelle, alors que l'autre avait sauvagement été décapité et son sang coulait lentement sur le plancher d'un blanc autrefois immaculé. Sa tête n'était nulle part en vue.

En état de choc, Rigel avait du mal à croire qu'elle était cette à blâme pour ce massacre, même s'il s'agissait de légitime défense. Elle restait là à découvert. Heureusement, le premier à l'atteindre fut un étudiant plus âgé parti à sa recherche et non un autre escadron d'agents de Cerberus. Le jeune homme l'approcha avec prudence, enjambant le cadavre sans tête pour parvenir jusqu'à elle. Il ne demanda pas ce qui venait de se passer, ni même où se trouvait Jennifer : lorsque les forces de Cerberus avaient attaqué quelques heures plus tôt, elle et Rigel se trouvaient ensembles, mais il semblait que les deux filles aient été séparées dans la cohue.

Viens, dit-il en lui tendant la main. Il faut qu'on sorte d'ici.

Rigel ne répondit rien et n’agrippa pas la main, mais elle le suivit jusqu’au quai où le reste des élèves avaient été rassemblés. L’absence de Jen souleva des questions et Rigel, qui commençait à retrouver ses esprit, annonça :

Elle est morte.

Son affirmation ne présentait pas la moindre émotion. Elle avait vu Jen se faire mitrailler, mais le fait ne s’était pas encore enregistré dans son cerveau, d’où l’absence de réponse sentimentale. On ne chercha pas à obtenir de plus amples détails : il n’y avait pas de temps à perdre, il fallait quitter la station au plus vite. Les élèves montèrent un à un dans la navette. Celle-ci décolla par la suite et en regardant l’académie où elle avait passé les trois dernières années de sa vie s’éloigner au travers du hublot, Rigel ressentit une certaine nostalgie qui fut ensuite remplacée par un fort sentiment de désespoir. Plus rien ne serait comme avant, désormais.





An 2186
Arche Oméga

La population de la Voie Lactée avait ignoré la menace qui se tenait en face d’eux pendant si longtemps, mais désormais, ils ne pouvaient plus nier l’existence des Moissonneurs. Leur arrivée avait scellé le sort de tous les êtres vivants de la galaxie. Ils s’étaient battus, mais avaient ultimement perdu. Maintenant, la seule option restante était la fuite. Bientôt il ne restait plus rien de ce qu’elle avait connu, il n’y avait donc plus aucun intérêt à rester derrière, autre que périr dans les flammes. Le voyage vers Andromède serait long, mais elle serait sous cryostase pour la plupart de celui-ci, ce qui était à la fois rassurant et inquiétant.

En refoulant ses émotions contradictoires, Rigel s’allongea dans la capsule et ferma les yeux.





An 2820
Galaxie d'Andromède

Plus de 600 ans venaient de s’écouler et évidemment, Rigel n’avait rien vu passer. Elle s’était réveillée quelques mois auparavant dans une tout autre galaxie, un environnement non-familier qui l’intriguait en plus de la rendre inquiète. Les gens du Nexus s’étaient montrés étonnamment accueillants au face aux réfugiés, malgré leur surprise. C’est avec regret qu’ils furent mis au courant du sort de la Voie Lactée, mais que pouvaient-ils faire ? Rien, évidemment. Mais bon, aussi cliché soit-il, il faut aller de l'avant. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir, non ?



avatar
PROCHAIN NIV. :
Drew O'Connor
SMOL ANGRY BIOTIC ☩ INITIATIVE
0
0
— FICHE DE PERSONNAGE : http://themasseffect.forumactif.com/t34-drew-t-h-e-c-r-a-s-h#78
— OMNI SMS : http://themasseffect.forumactif.com/f309-boite-de-reception-de-drew-o-connor
— RENEGADE :
30 / 10030 / 100

— PARAGON :
70 / 10070 / 100

— PSEUDOs : Pendräagon.
— XP : 241
— PRÉSENCE : Présent.
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : Clive (+) Reel (+) Scott.
— CRÉDITS : 220

— RACE : Humain.
— SPÉCIALITÉ : Drew est un biotique équipé d'un implant L5x très endommagé, le rendant dangereux mais puissant.
— LIEU D'HABITATION : Il possède un petit appartement dans le cœur du Nexus.
— ÂGE : Drew possède vingt sept ans.
— PROFESSION : Anciennement timonier du SSV-Roma, dorénavant membre du Tempête en tant qu'Adepte.
— FACTION : Andromeda Initiative.
— ARMES : Il possède un M8 Avenger, mais sa meilleure arme reste tout de même ses pouvoirs biotiques.
— O.SEXUELLE : Drew est homosexuel. Néanmoins, il est déjà sorti avec une Asari. Les exceptions à la règle existent.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire.
Posté Ven 23 Mar - 10:58
Hello et bienvenue, jeune demoiselle ! (Ce prénom, blblblbl )

Ellie en Avatar ! Damn, je t'adore déjà ! wtf

J'ai hâte de voir la suite de ta fiche ! Si jamais tu as des questions n'hésite surtout pas à venir vers nous

Bon courage pour le reste de ta fichette !


avatar
PROCHAIN NIV. :
Naare'Vula Vas Keelah
TAZING MAD MEDIC ☩ INITIATIVE
0
0
— FICHE DE PERSONNAGE : [url=Fiche Naare]http://themasseffect.forumactif.com/t114-naare-vula-vas-keelah-si-yah-toubib-de-l-arche[/url]
— OMNI SMS : [url=Omni-sms]http://themasseffect.forumactif.com/t130-097-013-58uni[/url]
— RENEGADE :
25 / 10025 / 100

— PARAGON :
75 / 10075 / 100

— PSEUDOs : Tullia, Naare
— XP : 202
— PRÉSENCE : 1 fois/semaine au minima
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : none
— CRÉDITS : 114

— RACE : Quarienne
— SPÉCIALITÉ : MEDIIIIIIIIIIIIIIIIIC !!!!!
— LIEU D'HABITATION : Quartiers Ouest de Nexus - Clinique expérimentale du Nexus
— ÂGE : 27 ans
— PROFESSION : Médecins Marines, spé. immunologie appliquée
— FACTION : Initiative
— ARMES : Tazer, Viper, Scorpion Mais surtout le tazer en fait...
— O.SEXUELLE : Hétéro
— AMOUREUSEMENT : LAB ! MY LIFE IS THE LAB !! And other people's ass....
Posté Ven 23 Mar - 19:07
Welcome =D !!
avatar
PROCHAIN NIV. :
0
0
— FICHE DE LIEN : http://themasseffect.forumactif.com/t121-
— FICHE DE PERSONNAGE : http://themasseffect.forumactif.com/t89-
— OMNI SMS : http://themasseffect.forumactif.com/f314-boite-de-reception-de-eli
— GESTION DES RPS : http://themasseffect.forumactif.com/t119-
— RENEGADE :
85 / 10085 / 100

— PARAGON :
5 / 1005 / 100

— PSEUDOs : Linus.
— XP : 207
— PRÉSENCE : Pas assez fréquente.
— DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
— DC&TC : Jared Chambers.
— CRÉDITS : 109

— RACE : Intelligence artificielle.
— SPÉCIALITÉ : Hacker.
— ÂGE : 4 ans et ½.
— PROFESSION : Fauteur de troubles.
— FACTION : Cerberus 4ever ♥ ! Bien que l'organisation ait désavoué ELI, après avoir tenté (sans succès) de l'effacer de ses serveurs, il garde un certain attachement pour sa « maman ».
— ARMES : Son intelligence suprême (ou pas) et n'importe quel appareil relié à un réseau mal/peu sécurisé, qu'il vous fera péter à la gueule sans la moindre hésitation. Ka-boom !
— O.SEXUELLE : Il aime les bits. Non pas ces bits là ! Enfin, peut être. Qu'est-ce qu'il en sait ... ? Ses processus n'ont jamais étudié la question.
— AMOUREUSEMENT : ELI vous répondra qu'on ne l'a pas programmé pour ça. Théoriquement, il est fiancé à deux humains, un hanari et six volus ... ou plutôt « Vathymea, jf asari recherche bel alien pour fusion intense ! Besoin d'aide pour quitter le vilain astroport sur lequel je suis coincée :(( » l'est. C'est pas qu'il aime l'argent, mais les arnaques à la butarienne le fascinent.
Posté Ven 23 Mar - 22:12
Bienvenue parmi nous rigel !
J'aime voir des personnages jeunes, c'est toujours intéressant à jouer et en plus, ça rajoute de la diversité dans un univers où on ne voit peu d'enfants
Bon courage pour ta fiche, elle promet !


I'm so done with u
avatar
PROCHAIN NIV. :
Drew O'Connor
SMOL ANGRY BIOTIC ☩ INITIATIVE
0
0
— FICHE DE PERSONNAGE : http://themasseffect.forumactif.com/t34-drew-t-h-e-c-r-a-s-h#78
— OMNI SMS : http://themasseffect.forumactif.com/f309-boite-de-reception-de-drew-o-connor
— RENEGADE :
30 / 10030 / 100

— PARAGON :
70 / 10070 / 100

— PSEUDOs : Pendräagon.
— XP : 241
— PRÉSENCE : Présent.
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : Clive (+) Reel (+) Scott.
— CRÉDITS : 220

— RACE : Humain.
— SPÉCIALITÉ : Drew est un biotique équipé d'un implant L5x très endommagé, le rendant dangereux mais puissant.
— LIEU D'HABITATION : Il possède un petit appartement dans le cœur du Nexus.
— ÂGE : Drew possède vingt sept ans.
— PROFESSION : Anciennement timonier du SSV-Roma, dorénavant membre du Tempête en tant qu'Adepte.
— FACTION : Andromeda Initiative.
— ARMES : Il possède un M8 Avenger, mais sa meilleure arme reste tout de même ses pouvoirs biotiques.
— O.SEXUELLE : Drew est homosexuel. Néanmoins, il est déjà sorti avec une Asari. Les exceptions à la règle existent.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire.
Posté Ven 6 Avr - 15:17
Suite à la date maximale de présentation expirée, une demande de délais supplémentaire a été formulée de la part du joueur et a été acceptée !

Nouveau délais : 16/04.


avatar
PROCHAIN NIV. :
0
0
— RENEGADE :
30 / 10030 / 100

— PARAGON :
70 / 10070 / 100

— PSEUDOs : shining heart.
— XP : 219
— PRÉSENCE : quotidienne.
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : ce n'est pas encore d'actualité. (a)
— CRÉDITS : 274

— RACE : humaine, sans anomalie physique quelconque.
— SPÉCIALITÉ : soldat, là où l'action la guide et la renforce.
— LIEU D'HABITATION : le nexus, plus précisément, dans le secteur sud des quartiers résidentiels.
— ÂGE : trente-deux années où le combat, où la guerre, où les pertes ont comblé ses années.
— PROFESSION : lieutenant-commandant & spectre.
— FACTION : l'alliance.
— ARMES : la n7 possède un M-8 Avenger (fusil d'assaut), un Stiletto (pistolet) & un M-23 Katana (fusil de pompe).
— O.SEXUELLE : homosexuelle, seules la douceur et la sensualité d'une femme parviennent à traverser le coeur de la lieutenant.
— AMOUREUSEMENT : complexe, l'essence de son coeur est perturbée.
Posté Ven 6 Avr - 18:42
AWWW!
Je sens que j'aurai bien envie de te quémander un lien à ta validation
Je n'ai pas encore lu ta fiche, mais je la sens intéressante comme tout

Bienvenue sur MEI et bon courage pour ta dernière ligne droite!





avatar
PROCHAIN NIV. :
0
0
— RENEGADE :
30 / 10030 / 100

— PARAGON :
70 / 10070 / 100

— PSEUDOs : LadyNightmare
— XP : 120
— PRÉSENCE : Autant que je peux o/
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : Jaal Ama Darav
— CRÉDITS : 175

— RACE : Bien qu'elle ai une peau halée, Zahra est une humaine. Biotique certes, mais humaine tout de même.
— SPÉCIALITÉ : La spécialité de l'égyptienne est biotique. C'est une adepte plus précisément.
— LIEU D'HABITATION : Bien qu'elle ai une chambre sur le skyfall, elle est souvent chez elle dans une habitation (bien gardé) sur Kadara.
— ÂGE : La demoiselle est âgée de 39 ans, elle se rapproche doucement, mais surement de la quarantaine.
— PROFESSION : Alors elle a été militaire, membre de l'initiative, soldat au nexus, membre de l'équipe de Sloane Kelly, mais maintenant elle est chef d'expéditions sur le skyfall.
— FACTION : De par son statut de chef d'expédition sur le skyfall, un bateau pirate, Zahra est mercenaires.
— ARMES : Ses pouvoirs biotique sont son arme principale. Elle détient aussi deux dagues dans chacune de ses bottes, ainsi qu'une veuve noire.
— O.SEXUELLE : Malheureusement pour beaucoup (ou pas), la lady ici présente est tout ce qu'il y a de plus hétéro malgré sa relation avec une asari dans le passé.
— AMOUREUSEMENT : Elle n'a personne amoureusement parlant. Elle ne vole pas de conquête en conquête, mais elle profite de la vie.
Posté Mer 11 Avr - 9:49
Je suis en retard mais bienvenueeeeee. o/

Bon courage pour le reste de ta fiche si elle n'est pas terminé. o/


avatar
PROCHAIN NIV. :
Drew O'Connor
SMOL ANGRY BIOTIC ☩ INITIATIVE
0
0
— FICHE DE PERSONNAGE : http://themasseffect.forumactif.com/t34-drew-t-h-e-c-r-a-s-h#78
— OMNI SMS : http://themasseffect.forumactif.com/f309-boite-de-reception-de-drew-o-connor
— RENEGADE :
30 / 10030 / 100

— PARAGON :
70 / 10070 / 100

— PSEUDOs : Pendräagon.
— XP : 241
— PRÉSENCE : Présent.
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DC&TC : Clive (+) Reel (+) Scott.
— CRÉDITS : 220

— RACE : Humain.
— SPÉCIALITÉ : Drew est un biotique équipé d'un implant L5x très endommagé, le rendant dangereux mais puissant.
— LIEU D'HABITATION : Il possède un petit appartement dans le cœur du Nexus.
— ÂGE : Drew possède vingt sept ans.
— PROFESSION : Anciennement timonier du SSV-Roma, dorénavant membre du Tempête en tant qu'Adepte.
— FACTION : Andromeda Initiative.
— ARMES : Il possède un M8 Avenger, mais sa meilleure arme reste tout de même ses pouvoirs biotiques.
— O.SEXUELLE : Drew est homosexuel. Néanmoins, il est déjà sorti avec une Asari. Les exceptions à la règle existent.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire.
Posté Lun 16 Avr - 11:11
Administration
du forum

Félicitations, tu es validé !Faites péter le champomy ! PARTY !
Bravo, te voilà validé et fin prêt à te lancer à l'aventure dans l'immense, vaste et dangereuse galaxie d'Andromède ! Toutefois, voici un petit récapitulatif des sujets que tu devrais aller visiter pour pouvoir profiter pleinement de ton expérience de jeu sur notre petit forum.

la section administrative ;
Signer le règlementBottin d'avatar
Tout ce qui est Administratif est important. Si tu ne l'as pas fait, il te faudra signer le règlement du forum, bien que la validation n'est pas possible si tu ne l'as pas déjà fait. Tu pourras aussi aller dire quel est le personnage de ton avatar sur le bottin d'avatar uniquement si tu as créé toi-même ton personnage et non pas un de la saga des jeux.

gestion de personnage ;
Faire ses liens de personnagesFaire son journal intimefaire sa gestion de rpscréer son numéro omni-smscréer sa boite e-mail
Gérer son personnage est très important ! C'est un des meilleurs moyens d'étendre sa visibilité et son authenticité. Sur Mass Effect Insurrection, nous n'avons pas fait les choses à moitié : Vous pouvez créer une fiche de lien, un journal intime, une gestion de rp et même envoyer des omni-sms et e-mails ! Les omni-sms sont un concept créé par le Staff pour permettre d'envoyer des sms par la passerelle de son omni-tech. Le old school du téléphone version futuriste ! Tout cela est fortement conseillé mais non obligatoire, bien entendu.

la section role play ;
Demander un rpMéridiane, le nouveau nexusAndromèdeZone Flashback : Voie Lactée
En ce qui concerne les rps, désormais, tu y as accès comme bon te semble ! Tu peux néanmoins aller demander un rp si tu n'as pas de compagnon, voir même te détendre dans la secion RPs hors-jeu en démarrant  !

la section hors-jeu ;
Voter sur les Top sitesjouer aux JeuxFlooder

Le hors-jeu est l'une des parties les plus importantes du forum. C'est dedans que tu peux jouer aux jeux, flooder, voter aux top site, poster ta galerie d'art ou de n'importe quoi d'autre ; en bref, tout ce qui te concerne toi ou tout ce qui tourne autour de l'amusement sans prise de tête. Le flood fait vivre le forum alors n'hésite surtout pas à spamer cette partie !

les aides & guides ;
le Guide du Novicela carte de la galaxieLes NIVEAUX et l'XPles succèsles crédits conciliensla Chronologiele codex du forum

Tout ce qui te sera utile tout au long de ton séjour ici se trouve dans ces liens raccourcis. Nous avons mis à ta disposition des montagnes d'informations nommées Le Codex afin que tu puisses t'y retrouver plus facilement dans l'univers de Mass Effect !
Le guide du novice est là pour toi si tu veux revoir les bases du forum rpg, ce que tu as d'exclusif sur Mass Effect Insurrection ou si tu veux revoir quelques bases sur la saga de jeu ; les annexes sont ici pour t'indiquer les membres du staff et t'expliquer le fonctionnement de certains systèmes au sein du forum -sans oublier t'énumérer toute classe présentes dans Mass Effect ; et enfin, Le Codex comme cité plus haut est fait pour tes recherches sur l'univers des jeux.


Sur ce, je te souhaite une bonne aventure parmi nous ! Te joindras-tu avec les plus héroïques afin de préserver cette paix sensible en Andromède, ou au contraire, plongeras-tu la galaxie dans le chaos ?



Bienvenue sur Mass Effect : Insurrection !




PROCHAIN NIV. :
Contenu sponsorisé
0
0
Posté